Stéphane Bergeron remercie et souhaite bonne chance à la population de la circonscription de Verchères

Dans la foulée du scrutin du 1er octobre dernier, qui s’est soldé, dans la circonscription de Verchères, par l’élection de madame Suzanne Dansereau, le député défait, monsieur Stéphane Bergeron, a transmis le message suivant:

«Je tiens tout d’abord à remercier de tout coeur les militantes et militants du Parti Québécois de Verchères, qui, en dépit de pronostics défavorables depuis des mois, n’ont jamais baissé les bras et ont cru, jusqu’à la toute dernière minute, que notre travail acharné allait nous permettre de résister à toute conjoncture. Je leur en suis infiniment reconnaissant, car ils ont été mon inspiration de tous les instants. Nous avons voulu notre campagne positive, axée sur nos importantes réalisations, nos engagements audacieux, mais réalistes, de même que sur le contact étroit avec la population, et avons eu grand plaisir à la mener, à telle enseigne que, le soir du scrutin, toute personne s’adonnant à passer devant le local électoral du Parti Québécois n’aurait pu se douter qu’on y accusait une défaite crève-coeur», a souligné Stéphane Bergeron.

«J’adresse aussi, a-t-il poursuivi, mes plus sincères et chaleureux remerciements à la population de la circonscription de Verchères, à qui je dois d’avoir vécu cette formidable expérience à son service au cours des quelque 25 dernières années. J’emporte avec moi le souvenir impérissable de ces innombrables moments passés en compagnie de mes concitoyennes et concitoyens, de ces combats que nous avons menés et des succès que nous avons obtenus ensemble. Peut-être dois-je voir dans leur verdict démocratique une bienveillante invitation à accorder un peu de temps à mes proches, que j’ai beaucoup négligés, ces dernières années...»

«Nous avons mené une belle bataille, comme en témoignent les résultats serrés presque partout et notre victoire à Calixa-Lavallée, Varennes et Verchères. Les résultats démontrent que ce n’est pas tant la CAQ qui l’a emporté dans notre comté, mais la division des forces progressistes et souverainistes qui le lui a offert sur un plateau d’argent. Mais il n’en demeure pas moins qu’au final, une majorité de nos concitoyennes et concitoyens a choisi d’accorder désormais sa confiance à madame Suzanne Dansereau, que je félicite pour son élection et à laquelle j’offre toute ma collaboration pour une transition harmonieuse, de même que pour la suite des choses. Les attentes sont grandes, mais, dans l’intérêt de la population de notre circonscription, j’espère sincèrement qu’on saura y répondre de façon positive. À l’instar de Jean-François Lisée, j’invite aussi madame Dansereau à s’inspirer de nos engagements et l’assure, si elle le juge à-propos, de mon concours pour en permettre la réalisation», d’ajouter monsieur Bergeron.

«Je termine en exprimant ma vive gratitude aux valeureux membres de mon équipe, passée et présente, qui ont toujours été animés par le désir de bien servir les citoyennes et les citoyens de la circonscription de Verchères. En dernière analyse, c’est pour ces personnes formidables que j’ai le plus grand regret, car j’ai peine à les voir perdre leur emploi de cette façon imméritée et à imaginer que notre circonscription doive désormais se priver de la compétence de gens aussi dévoués», a conclu Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron estime qu'à la suite de l'absence de la candidate caquiste au débat de l'UPA Marguerite-d'Youville/Longueuil, on nage en pleine confusion

Le 18 septembre dernier avait lieu le « débat » organisé par l’UPA de Marguerite-d’Youville/Longueuil sur les enjeux agricoles du territoire. C’est sur place, le soir même, que nous avons appris que la candidate caquiste dans Verchères, Suzanne Dansereau, quoique présente, ne participerait pas au débat en raison d’un subpoena qui lui aurait été délivré dans le dossier d’une procédure d’expropriation amorcée sous l’administration municipale qu’elle dirigeait à Contrecœur.

Coup de théâtre, quelques jours plus tard, puisque son attachée de presse, Isabelle Poulet, déclarait plutôt, pour expliquer au journal Les 2 Rives le refus de la candidate caquiste de participer au débat, qu’on avait préféré demander à la candidate de Saint-Hyacinthe et porte-parole de cette formation politique en matière d’agriculture d’y prendre part en lieu et place de madame Dansereau, ce qui contrevenait non seulement aux règles du débat, mais qui était par ailleurs factuellement inexact, puisque la porte-parole caquiste en matière d’agriculture est la candidate dans Mirabel.

Or, le 25 septembre, à l’occasion d’un débat tenu sur les ondes de TVRS, la station de télévision communautaire de la Rive-Sud, madame Dansereau a contredit son attachée de presse, brandissant le fameux subpoena, revenant ainsi à la version des motifs juridiques pour expliquer son refus de participer au débat sur les enjeux agricoles du territoire.

«Nous nageons en pleine confusion! S’il est vrai que la méthode forte de madame Dansereau, à l’époque où elle était mairesse de Contrecœur, a fait en sorte d’ouvrir un litige légal avec une famille d’agriculteurs de la région, litige dans lequel elle est évidemment impliquée, cela n’aurait pas dû l’empêcher de se prononcer sur tous les autres enjeux agricoles du territoire, tout comme ça ne l’a pas empêchée de prendre part au débat sur les ondes de TVRS et de parler librement, cette fois, du pôle logistique. On comprend aussi qu’elle a désavouée, ce faisant, son attachée de presse. Qui dit vrai, finalement? Plusieurs questions se posent et je pense que celle qui aspire à représenter la population du comté de Verchères, incluant évidemment les producteurs agricoles, se donne la peine de répondre», de déclarer le député sortant et candidat du Parti Québécois dans la circonscription, M. Stéphane Bergeron.

Signalons qu’il est possible de visionner le débat organisé par TVRS en cliquant sur le lien suivant: https://www.facebook.com/TVRiveSud/videos/242445349698202/.

Voter pour Stéphane Bergeron permettra de «récolter» l'ensemble des fruits du travail amorcé au cours du dernier mandat

C’est au Verger des pommiers d’or de Calixa-Lavallée, sous le thème des récoltes, que le député sortant et candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Verchères, M. Stéphane Bergeron, a tenu le dernier événement médiatique de sa campagne électorale. « Si nous avons choisi ce thème, c'est afin d'illustrer l'immense potentiel du Québec, un potentiel qui n'attend qu'à être déployé afin d’affirmer notre existence et notre détermination à protéger et à faire rayonner notre spécificité », a déclaré M. Bergeron.

Récolter ce qui a été semé

On parle ici d'un « dernier événement médiatique », mais Stéphane Bergeron continuera à sillonner la circonscription jusqu’à la fermeture du dernier bureau de vote, comme il le fait depuis 25 ans, et plus spécifiquement depuis les tout premiers jours de cette campagne. Par la suite, il poursuivra assidûment le travail pour le mieux-être de ses concitoyennes et concitoyens. « Nous avons planté plusieurs graines au cours du mandat et le bilan que j’ai présenté pendant cette campagne démontre que la récolte a jusqu’ici été des plus fructueuses. Mais comme dans le monde agricole, certaines récoltes surviennent plus tard. Il importe donc de poursuivre sur cette lancée afin de récolter l’ensemble des fruits du travail amorcé, sans compter les nouveaux semis que je compte démarrer, tel que je l’annonçais en dévoilant mes engagements », de déclarer monsieur Bergeron.

Derrière les mesures annoncées, un véritable choix de société

« Cette élection est déterminante, car la population doit choisir entre les soi-disant ‘‘vraies affaires’’ que les libéraux nous ont fait subir depuis quatre ans — et dont nous conservons un douloureux souvenir — son clone caquiste et le seul véritable projet de société qui est proposé dans cette élection, celui que le Parti Québécois incarne et qui est l’unique formation politique à pouvoir sérieusement matérialiser », a poursuivi le député sortant de Verchères.

Redonner confiance et voir grand

C'est pourquoi monsieur Bergeron a lancé un vibrant appel à ses concitoyennes et concitoyens en les enjoignant de se prévaloir massivement de leur droit de vote, le 1er octobre prochain: « Je vous invite à appuyer haut et fort le seul parti qui propose une vision d'avenir, un projet définissant la société dans laquelle nous voulons vivre, une société fière de sa différence, de son histoire, de sa langue, de sa culture et de son potentiel économique».

« Pendant les quatre dernières années, les libéraux ont mis de l’avant des idées typiquement caquistes, s’employant à tenter de convaincre la population que l’État québécois est inefficace et dysfonctionnel. C’est ainsi que l’austérité libérale a miné la confiance de la population envers ses institutions, altérant du même coup la fierté éprouvée à leur égard. Le Parti Québécois est la seule formation politique qui s'engage clairement à redonner aux Québécoises et Québécois un État fort au service des gens, et ce, par le biais de mesures sociales, économiques et culturelles porteuses, crédibles, pragmatiques et réalisables. C’est de cette façon que nous pourrons rebâtir le lien de confiance entre la population et son État, de telle sorte de pouvoir, en tant que peuple, recommencer à rêver et à voir grand. Je compte donc sur votre appui de toujours, le 1er octobre prochain », de conclure Stéphane Bergeron.

Engagements de Stéphane Bergeron dans le prochain mandat

• Être présent dans la communauté, disponible et à l’écoute des besoins de la population de la circonscription, comme il l’a fait au cours des 13 dernières années, à titre de député de Verchères, et comme il l’avait fait à titre de député fédéral durant 12 ans;

• Appuyer les démarches auprès des diverses instances gouvernementales québécoises, afin de favoriser et d’accélérer le cheminement de leurs différents dossiers;

• Soutenir activement le développement des familles, le milieu sociocommunautaire et la vie culturelle dans la circonscription;

• Rechercher, susciter et appuyer les initiatives et projets générateurs de croissance économique, et ce, dans une perspective de développement durable;

• Promouvoir, pour ce faire, l’indépendance du Québec.

En matière d’environnement et de transports actifs et collectifs:

• Prolonger la voie réservée déjà existante sur l’autoroute 20, direction Nord, entre la route 132 et le boulevard de Mortagne à Boucherville, jusqu’à la route 229, à Sainte-Julie, pour les autobus et le covoiturage, et aménager une voie réservée sur le même tronçon dans la direction opposée;

• Améliorer la fluidité de la circulation aux intersections de l’autoroute 30, entre l’autoroute 20 et 10 en transformant, à court terme, les accotements en voies réservées pour les autobus, puis en élargissant l’autoroute sur ce segment pour ajouter une voie réservée dans les deux directions pour les autobus, le covoiturage et les véhicules électriques;

• Mettre en place des lignes de «bus rapides à haut niveau de service» sur les autoroutes 20 et 30;

• Poursuivre les démarches auprès du ministère des Transports (MTQ) pour que la voie réservée sur la route 132 Ouest, entre le rang Général-Vanier et le boulevard de Montbrun, à Boucherville, soit ouverte au covoiturage;

• Aménager un accès direct à la voie de service de l’autoroute 20 menant à l’échangeur des autoroutes 20 et 30 à partir de la rue Principale, à Sainte-Julie;

• Améliorer la fluidité sur l’autoroute 20 par le prolongement du train de banlieue de la ligne Mont-Saint-Hilaire—Montréal vers Saint-Hyacinthe, en ajoutant des départs et de nouvelles stations;

• Soutenir les initiatives du milieu pour la mise en oeuvre de projets visant à promouvoir l’adoption de pratiques et d’habitudes plus respectueuses de l’environnement, notamment par le biais du projet d’autopartage Autonomik;

• Mettre en place des mesures d’atténuation visant à circonscrire les impacts découlant des travaux routiers majeurs, notamment ceux déjà prévus dans le tunnel Louis-Hyppolite- Lafontaine;

En matière de famille, loisirs et sports:

• Réintroduire un tarif unique dans les Centres de la petite enfance (CPE) et les services de garde subventionnés selon la formule suivante: 8,05$ pour le premier enfant, 4$ pour un deuxième enfant et la gratuité pour le troisième et les suivants;

• Compléter l’offre de service des CPE, de telle sorte qu’à terme, chaque enfant puisse avoir accès à une place à proximité, notamment en assurant la concrétisation du projet de construction d’un établissement du CPE Petit-à-Petit à Contrecoeur;

• Continuer à favoriser la construction de logements sociaux destinés aux familles et de logements pour aînés autonomes dans les municipalités de la circonscription; à cet effet, soutenir le déploiement du nouvel Office municipal d’habitation (OMH) Marguerite-d’Youville et la réalisation de ses projets, dont la concrétisation de la phase 1 et le suivi de la phase 2 de la construction du nouveau bâtiment de logements à prix modiques à Saint-Amable;

• Continuer à assurer à nos aînés des services appropriés leur permettant de demeurer dans leur foyer, si tel est leur désir; à cet effet, investir des sommes importantes dans le soutien à domicile et favoriser le concept des maisons multi-générations;

• Continuer à soutenir les organismes communautaires famille, comme la Maison de la famille Joli-Coeur à Contrecoeur, La Boussole à Saint-Amable, la Maison des enfants de la Montérégie à Varennes et le Carrefour familial à Sainte-Julie;

• Travailler en concertation avec les intervenants concernés, afin que les espaces communautaires et les équipements sportifs et de loisirs soient toujours plus accessibles aux familles; dans cet esprit, soutenir des projets visant la création d’installations récréatives, sportives ou communautaires, notamment un centre communautaire à Sainte-Julie.

En matière de santé et de services sociaux:

• Appuyer les démarches visant à assurer l’accès à des services médicaux de base complets et adéquats dans l’ensemble de la circonscription; à cet effet, favoriser le désengorgement des soins de première ligne par la dévolution de responsabilités additionnelles aux pharmaciens, aux infirmières praticiennes et aux autres professionnels de la santé;

• Dans cet esprit, faire en sorte que le CLSC des Seigneuries, où on retrouverait en tout temps une/des infirmière(s) praticienne(s), soit ouvert les soirs et fins de semaines, et poursuivre les démarches visant l’ajout de médecins à Verchères, ainsi que la mise en place d’un groupe de médecine familiale (GMF) satellite à Saint-Amable;

• Continuer à soutenir les initiatives locales et régionales en matière de santé et de services sociaux, notamment par l’intermédiaire des services offerts par les centres d’action bénévole;

• Poursuivre les démarches en vue d’améliorer les services ambulatoires afin de toujours mieux répondre aux besoins de la population, particulièrement à Contrecoeur.

En matière de développement économique, de tourisme, d’infrastructures municipales et de transport routier:

• Poursuivre le travail, de concert avec les autorités municipales, régionales et gouvernementales, afin de compléter la mise en place du pôle logistique de transport à Contrecoeur, ainsi que la zone industrialo-portuaire Contrecoeur-Varennes, et ce, avec le concours des populations concernées, dans le respect de l’environnement et en concertation avec les différents secteurs économiques, notamment agricole;

• Poursuivre les démarches entamées afin de finaliser la bretelle menant de la route 229 à l’autoroute 30 en direction de Contrecoeur et, à terme, d’un échangeur complet;

• Poursuivre les démarches afin d’obtenir les subventions nécessaires à la finalisation des égouts dans la municipalité de Saint-Amable;

• Soutenir les démarches des autorités locales et régionales visant la relance économique de Saint-Amable, dont le secteur agricole est toujours affecté par la crise du nématode doré. À terme, soutenir la demande d’aménagement d’un lien direct à l’autoroute 30;

• Apporter son appui aux démarches de la MRC Marguerite-d’Youville, des municipalités, des groupes ou individus qui se mobilisent pour que l’ensemble de la population de la circonscription, particulièrement dans les secteurs ruraux, ait accès au service Internet haute vitesse;

• Poursuivre les démarches auprès du MTQ, afin d’en arriver à une solution à la problématique du transport lourd sur la montée Labonté, à Calixa-Lavallée;

• Tabler sur les atouts indéniables qu’offre notre circonscription, notamment la proximité du fleuve, de la Métropole, ainsi que d’importantes artères routières et ferroviaires, sans oublier l’aéroport de Saint-Hubert, de même que sa main-d’oeuvre qualifiée, ses milieux communautaires dynamiques, son réseau de pistes cyclables, son patrimoine bâti, ses paysages pittoresques et sa riche histoire, afin d’en assurer, en collaboration avec les différents intervenants intéressés, le dynamisme et la croissance économique;

• Poursuivre les démarches auprès du MTQ, afin qu’une traverse piétonnière soit notamment aménagée face à l’Institut national de recherche scientifique (INRS), sur le boulevard Lionel- Boulet, à Varennes, pour permettre aux usagers du transport en commun de traverser cette artère en toute sécurité;

• S’assurer que les travaux de réfection requis sur les réseaux supérieurs de transport soient effectués dans des délais raisonnables;

• Continuer à apporter son soutien au développement du Centre de recherche Solanema international (CRESI), afin de poursuivre les études visant à contrer les effets de phénomènes tels celui du nématode doré;

• Voir à ce que, dans le cadre des budgets disponibles, le gouvernement du Québec verse les sommes nécessaires à la réalisation de projets de construction et d’amélioration des infrastructures municipales essentielles au mieux-être des populations concernées;

En matière d’éducation, de culture, de vie sociocommunautaire et de services à la population:

• Apporter son soutien à la Commission scolaire des Patriotes pour l’agrandissement déjà anticipé des nouvelles écoles primaires de Saint-Amable et de Contrecoeur, ainsi que de l’école secondaire Le Carrefour;

• Effectuer les démarches requises afin d’obtenir un soutien financier devant permettre l’installation d’un ascenseur au Centre multifonctionnel de Contrecoeur;

• Soutenir la Ville de Contrecoeur dans ses démarches visant à obtenir le financement devant permettre la poursuite de la revitalisation de la Maison Lenoblet-Du Plessis;

• Voir à la mise en place de mesures de contrôle strictes devant permettre à nouveau la pêche au moyen de poissons-appâts;

• Soutenir les démarches de la Ville de Contrecoeur, afin que le Centre d’interprétation maritime puisse voir le jour;

• Poursuivre le travail visant à soutenir, dans le cadre des budgets disponibles, la construction et l’amélioration d’infrastructures culturelles de la circonscription;

• Appuyer, notamment financièrement, le travail des milliers de bénévoles qui se dévouent au sein des nombreux organismes sociocommunautaires, environnementaux, culturels et sportifs que compte la circonscription de Verchères.

Léo G. Brunet, agent officiel du Parti Québécois de Verchères – Produit par le Comité électoral de Stéphane Bergeron

Stéphane Bergeron dévoile ses engagements et invite la population de la circonscription à «monter à bord»

C’est à l’occasion d’une excursion en ponton sur le fleuve, que le député sortant et candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Verchères, M. Stéphane Bergeron, a présenté ses engagements en prévision du mandat qui débutera le 1er octobre prochain. Fort de ses nombreuses réalisations au terme du mandat 2014-2018, Stéphane Bergeron s’engage, en tant que député de Verchères, à continuer d’être présent dans la communauté, disponible et à l’écoute des besoins de ses concitoyennes et concitoyens, à assurer le suivi de leurs dossiers et à les faire cheminer auprès des instances concernées comme il l’a fait au cours des 13 dernières années à titre de député de Verchères et au cours des 12 années précédentes à titre de député fédéral.

Des engagements sérieux et réalistes:

En matière d’environnement et de transports actifs et collectifs, il s’engage notamment à:

• Désengorger la congestion routière par l’ouverture de voies réservées aux autobus, au covoiturage et aux véhicules électriques sur les autoroutes 20, 30 et sur la route 132, par la mise en place de bus rapides à haut niveau de service sur les autoroutes 20 et 30, par l’aménagement d’un lien direct menant à l’échangeur des autoroutes 20 et 30 à Sainte-Julie, par l’aménagement d’une bretelle sur la route 229 menant à l’autoroute 30 Est, et par le prolongement vers Saint-Hyacinthe du train de banlieue Mont-Saint-Hilaire—Montréal.

Pour les familles, il s’engage, entre autres, à:

• Compléter l’offre de service en CPE pour que chaque enfant puisse avoir accès à une place abordable (8,05$ par jour pour le 1er, 4$ pour le 2e et gratuit pour les suivants) ;

• Assurer à nos aînés de demeurer dans leurs milieux, notamment en investissant dans le soutien à domicile et la construction de logements sociaux, de même qu’en favorisant le concept des maisons multi-générations.

En matière d’éducation, de culture, de vie sociocommunautaire et de services à la population, il s’engage notamment à:

• Assurer la réalisation des projets d’agrandissement des nouvelles écoles de Saint-Amable et Contrecoeur, de même que de l’école secondaire à Varennes ;

• Soutenir la construction et l’amélioration d’infrastructures culturelles tout en appuyant les organismes sociocommunautaires, environnementaux, culturels et sportifs dans la circonscription, dont un centre communautaire à Sainte-Julie.

En matière de santé et de services sociaux, il s’engage notamment à:

• Assurer l’accès aux services médicaux de base complets dans l’ensemble de la circonscription par l’ajout de médecins dans les secteurs moins bien desservis, par l’ouverture du CLSC les soirs et fins de semaine, de même que la présence, sur place, d’infirmières praticiennes, et par la dévolution de responsabilités cliniques additionnelles aux pharmaciens, infirmières praticiennes et autres professionnels de la santé.

En matière de développement économique, de tourisme, d’infrastructures municipales et de transport routier, il s’engage, entre autres choses, à:

• Assurer la mise en place du pôle logistique de transport à Contrecoeur et de la zone industrialo-portuaire Contrecoeur-Varennes, et ce avec le concours des autorités locales, régionales et gouvernementales, les populations concernées et des différents secteurs économiques, notamment agricole, et ce, dans le respect de l’environnement ;

• Assurer la réalisation de projets structurants sur les plans environnemental et économique, comme l’usine de production de biocarburants à Varennes ou l’aménagement d’un lien direct à l’autoroute 30 pour Saint-Amable.

Respecter la parole donnée

« Il s’agit là d’engagements sérieux et réalistes qui découlent des attentes, besoins et préoccupations qui m’ont été exprimés, tant par les autorités locales que par mes concitoyennes et concitoyens. En tant que député, j’ai toujours respecté ma parole et c’est ce que j’entends continuer de faire au cours de mon prochain mandat. Au terme de ces quatre dernières années, mes seules réalisations comptabilisables représentaient des investissements totalisant plus de 223 millions de dollars, et ce, pour le plus grand bénéfice de la population de la circonscription. Certes, il reste encore du travail à faire et je souhaite donc poursuivre sur cette même voie, au cours du prochain mandat, afin de continuer à répondre aux attentes, besoins et préoccupations de mes concitoyennes et concitoyens », de conclure Stéphane Bergeron.

 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top