Stéphane Bergeron rend hommage à feu Jean-René Ostiguy

C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 19 mai dernier, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a rendu hommage à feu Jean-René Ostiguy.

«Le 10 février dernier, le monde de la peinture québécoise était plongé dans le deuil. C'est qu'avec 91 ans d'une vie bien remplie, l'un de ses plus remarquables ambassadeurs, monsieur Jean-René Ostiguy, s'éteignait», a d’entrée de jeu déclaré monsieur Bergeron.

«Au terme d'études à l'Université de Montréal, à l’École des Beaux-Arts de Montréal et à la School of Art and Design, monsieur Ostiguy a été critique d'art au quotidien Le Devoir et a enseigné dans différentes institutions, avant d'être embauché, en 1955, à la Galerie nationale du Canada, l'actuel Musée des Beaux-Arts du Canada, jusqu'à sa retraite, en 1986, où il a occupé différentes fonctions, dont celle de Conservateur. Auteur prolifique, on doit à ce passionné d'art plusieurs catalogues d’exposition, articles spécialisés et ouvrages de référence. Conférencier recherché, il a notamment enseigné à l’Université d’Ottawa et à l’Université Laval, en plus de constituer de prestigieuses collections», a poursuivi le député de Verchères.

«C'est donc un véritable monument qui a disparu, il y a quelques semaines, laissant un vide immense, inconcevable à combler, mais léguant aussi un gigantesque et précieux héritage à la postérité», de conclure Stéphane Bergeron.

Pétition pour la nouvelle école primaire à Val-des-Monts; le gouvernement s'en lave littéralement les mains!

Le député de Verchères, whip en chef et porte-parole de l'Opposition officielle pour la région de l’Outaouais, monsieur Stéphane Bergeron, déplore vivement la désinvolture et la passivité du gouvernement Couillard par rapport au besoin pressant d’une nouvelle école primaire à Val-des-Monts. «La réponse du gouvernement à la pétition signée par près de 2 000 Montvaloises et Montvalois fut consternante d’indolence», de déclarer monsieur Bergeron.

«Les familles de Val-des-Monts, a-t-il poursuivi, ont multiplié les démarches, ces derniers mois, afin de hâter la construction de la nécessaire nouvelle école dans leur communauté, dont cette pétition, qui demandait essentiellement au gouvernement d’exclure de la zone agricole le terrain identifié comme étant le plus propice à l’établissement d’une nouvelle école par les autorités scolaires et municipales de la région. La réponse du ministre de l’Agriculture, Pierre Paradis, confirme par écrit ce que nous savions depuis un certain temps, à savoir que le gouvernement n’est pas pressé d’agir pour le mieux-être des familles de Val-des-Monts!».

«Le ministre Paradis a, en effet, décidé de se réfugier derrière la Commission de protection du territoire agricole du Québec pour éviter de prendre position et d’agir au nom des enfants de Val-des-Monts. Ce faisant, il ajoute à l’interminable attente que subissent depuis déjà trop longtemps les familles montvaloises. Pourtant, le terrain visé par cette demande de décret n’est actuellement pas exploité et serait très difficilement exploitable. L’autre terrain sur lequel il serait possible de construire cette école est pentu et présente donc des défis architecturaux qui requerraient l’ajout d’une somme de 3 millions de dollars au montant déjà octroyé par le précédent gouvernement du Parti Québécois pour permettre d’aller de l’avant avec ce projet. Tout ce que ce dossier requiert, c’est un minimum de volonté politique, ce dont ce gouvernement semble cruellement dépourvu», déplore le député de Verchères.

«En raison de cette situation qui perdure, ce sont plus de 150 élèves qui doivent faire plus de 20 km chaque jour pour fréquenter une école de Gatineau. Ce nombre augmentera à 270 dès la rentrée 2017 si rien n’est fait. Nous allons de déception en déception dans ce dossier… Qu’attendent les députés libéraux de l’Outaouais pour se lever debout pour les citoyennes et citoyens de Val-des-Monts? Si Philippe Couillard est véritablement le “premier ministre de l’éducation”, comme il l’a affirmé pompeusement, il ne peut décemment laisser perdurer cette situation», de conclure Stéphane Bergeron.

Déjeuner rencontre du Parti Québécois de Verchères

La présidente du Parti Québécois de Verchères, madame Diane Duplin, ainsi que le député de la circonscription et whip en chef de l’opposition officielle, monsieur Stéphane Bergeron, invitent la population à un déjeuner rencontre qui aura lieu le samedi, 28 mai, à compter de 9h00, au Restaurant Varennes Pizzéria, 2386, route Marie-Victorin à Varennes.

Une section du restaurant d’environ 40 places sera réservée pour cet événement en compagnie de Stéphane Bergeron et de Diane Lamarre, députée de Taillon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé et d’accessibilité aux soins.

«Diane Lamarre est une politicienne audacieuse qui tient continuellement sur la sellette le ministre Barrette. Elle saura assurément nous donner l’heure juste sur ce qui se passe actuellement dans ce ministère. La santé est un sujet qui préoccupe la population. Soyons nombreux à venir échanger avec elle!» a souligné Diane Duplin.

Il n’y a pas de frais d’entrée. Chaque personne commande et paie le repas de son choix.

Pour réserver sa place : 450 652-3370 ou 450 985-1619.

Stéphane Bergeron souligne le 60e anniversaire de la Symphonie vocale de la Fraternité des Policiers et Policières de Montréal

C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 12 mai dernier, que le député de Verchères et whip en chef de l'opposition officielle, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné le 60e anniversaire de la Symphonie vocale de la Fraternité des Policiers et Policières de Montréal.

«Fondée par Russel Trépanier, en 1956, la Symphonie vocale de la Fraternité des Policiers et Policières de Montréal avait initialement comme unique vocation l’accompagnement vocal des funérailles d’agents actifs et retraités du Service de police de la Ville de Montréal», a d’entrée de jeu déclaré monsieur Bergeron.

«Maintenant composée d’une cinquantaine de policiers actifs et retraités partageant une même passion pour le chant et la musique, la Symphonie vocale de la Fraternité des Policiers et Policières de Montréal s’est bâtie, au fil du temps, une enviable réputation qui l’amène à se produire de plus en plus fréquemment, et ce, pour toutes sortes d’événements protocolaires ou festifs, au grand plaisir de l’auditoire, comme j’ai moi-même eu l’occasion de l’expérimenter à quelques reprises», de poursuivre le député de Verchères.

«Les membres de cet ensemble vocal prennent un plaisir manifeste à s’adonner à leur violon d’Ingres. Solfège, lecture à vue, choix et mémorisation des pièces puisant dans un répertoire vaste et varié, figurent au programme des pratiques de ces passionnés, qui ne ménagent aucun effort pour nous offrir des prestations de grande qualité. Bon 60e anniversaire et longue vie à la Symphonie vocale de la Fraternité des Policiers et Policières de Montréal, ainsi qu’à ses membres!», de conclure Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron nommé whip du Parti Québécois

Le député de Jonquière et chef de l’opposition officielle, Sylvain Gaudreault, est heureux d’annoncer que le député de Verchères, Stéphane Bergeron, occupera désormais les fonctions de whip en chef de l’opposition officielle. Cette nomination fait suite à la décision du député de Rimouski, Harold LeBel, de quitter cette fonction.

« Au nom de mes collègues, je tiens à remercier Harold LeBel pour ses efforts et son engagement envers l’ensemble de notre équipe parlementaire. Il poursuivra, bien sûr, son travail de parlementaire et de représentant de la population de Rimouski », a déclaré le chef de l’opposition officielle.

« Je suis très heureux, par ailleurs, de voir Stéphane Bergeron joindre notre équipe d’officiers; il s’agit d’un parlementaire d’expérience, aguerri et soucieux de la rigueur et de l’efficacité de l’opposition officielle. Il a d’ailleurs déjà exercé de nombreuses fonctions parlementaires, notamment whip en chef à la Chambre des communes et leader adjoint de notre équipe, ici, à l’Assemblée nationale », a poursuivi Sylvain Gaudreault.

Notons en terminant que Stéphane Bergeron conserve ses fonctions de porte-parole du Parti Québécois en matière de relations Québec-Canada et de Francophonie d’Amérique, et de responsable de la région de l’Outaouais.

 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top