Contrairement au gouvernement, l'opposition s'est montrée constructive

Bilan de la session parlementaire

Au terme de la session parlementaire, le 12 juin dernier, le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, en a dressé un bilan fort positif, précisant que l’opposition officielle s’est voulue constructive et efficace, en cherchant, en toutes circonstances, à prendre la défense des intérêts de la population.

D’entrée de jeu, monsieur Bergeron a signalé que, comme partout au Québec, la santé, l’éducation et l’emploi constituent les principales préoccupations des citoyennes et citoyens de la circonscription. Il est intervenu à maintes reprises sur ces sujets: «En matière de santé, je me suis employé à faire en sorte, par exemple, que le GMF des Seigneuries puisse poursuivre ses opérations, car on ne pouvait tout simplement pas se permettre de perdre des professionnels de la santé sur notre territoire, en particulier en cette période où l’austérité libérale soumet le milieu de la santé, notamment les infirmières et pharmaciens, à rude épreuve.»

«Pour ce qui est de l’éducation, je refuse de baisser les bras dans le dossier de l’école de Saint-Amable. Je veux d’ailleurs saluer tous les intervenants qui ont mis l’épaule à la roue pour éviter que des enfants de Saint-Amable soient transportés par autobus vers Sainte-Julie. Nous pouvons ainsi disposer du temps précieux qui nous est nécessaire pour convaincre le nouveau ministre du bien-fondé de la demande devant permettre aux élèves de Saint-Amable de disposer des installations dont ils ont besoin pour assurer leur réussite scolaire. Je comprends que le gouvernement veuille rationaliser les dépenses, mais vient un temps où les coupures finissent par hypothéquer l’avenir, ce qui, à terme, se révélera plus coûteux encore», d’ajouter Stéphane Bergeron.

«En matière d’emploi, je regrette la fermeture du Centre local d’emploi de Contrecœur, il y a quelques mois, et m’inquiète des rumeurs de réductions de service qui circulent concernant celui de Boucherville. Là encore, les conséquences, sur le plan économique, risquent de s’avérer très dommageables. Dans les circonstances, il est donc crucial pour notre région et le Québec tout entier que le gouvernement annonce enfin l’établissement d’un pôle logistique à Contrecœur, dossier pour lequel je n’ai cessé de le talonner et qui, conjugué à l’agrandissement des installations du Port de Montréal, constituerait un formidable catalyseur de développement économique», a déclaré le député de Verchères.

«Pour mes collègues du Parti Québécois et moi-même, a-t-il poursuivi, cette session parlementaire a aussi été très intense à Québec. Nous avons proposé des projets de loi collés aux préoccupations des gens: celui, par exemple, portant sur l’abrogation des primes de départ des députés qui démissionnent en cours de mandat, que j’ai moi-même déposé, mais aussi le projet de loi ʺzéro émission", qui vise à faire du Québec un leader de l’économie verte ou celui visant à affirmer la primauté de la compétence environnementale du Québec, afin que le Canada ne puisse plus prendre des décisions qui mettent en danger la population québécoise et le territoire majestueux qu’elle occupe. Nous avons fait en sorte que les parlementaires aient été appelés à se pencher sur les conditions de vie des personnes hébergées en CHSLD, sur la revente des permis de garderie, l’évasion fiscale et les paradis fiscaux ou encore l’accaparement des terres agricoles.»

«Durant la session, nous avons amorcé un travail constructif et la population québécoise sait qu'elle peut compter sur l’équipe dévouée et efficace du Parti Québécois. Contrairement au gouvernement libéral, qui n'a que l'austérité comme réponse dogmatique à tous les enjeux, nous continuerons de défendre une vision du Québec fondée sur l’ambition, la réussite et l’espoir», de conclure Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron souligne le 55e anniversaire des Filles d'Isabelle de Boucherville

C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 11 juin dernier, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné le cinquante-cinquième anniversaire du Cercle Monseigneur-Poissant 1025 de l’Ordre des Filles d’Isabelle de Boucherville.

«C’est le 16 décembre dernier, à la résidence Harmonie de Boucherville, à l’occasion d’une soirée mémorable, qu’ont été lancées les festivités du 55e anniversaire de fondation du Cercle Monseigneur-Poissant 1025 de l’Ordre des Filles d’Isabelle de Boucherville», a d'entrée de jeu déclaré monsieur Bergeron.

«Cinquante-cinq années de dévouement exemplaire au cours desquelles les membres de cette remarquable organisation ont fait rayonner dans la région les valeurs universelles d’unité, de charité et d’amitié qui animent ce mouvement. Par le soutien qu’elles apportent à autrui et à l’Église, elles exercent une influence des plus positives dans la communauté. Congrégation laïque au sein de laquelle ses membres expérimentent une sororité féconde et authentique, le Cercle Monseigneur-Poissant 1025 constitue un véritable catalyseur de solidarité et d’entraide dans le milieu socio-communautaire de Boucherville», de poursuivre le député de Verchères.

«Aussi, je profite de ce moment solennel pour exprimer ma profonde reconnaissance à ces femmes engagées et vouées à l’amélioration de la qualité de vie de leurs semblables, contribuant ainsi à faire de notre collectivité un milieu où il fait toujours davantage bon vivre. Merci et longue vie au Cercle Monseigneur-Poissant 1025 des Filles d'Isabelle de Boucherville et à ses membres!», de conclure Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron souligne le centenaire de madame Simone Guérin Dinardo

C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 10 juin dernier, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné les cent ans de madame Simone Guérin Dinardo.

«C’est le 3 juin dernier que le Manoir Sainte-Julie des Résidences Soleil soulignait le centenaire de madame Simone Guérin Dinardo, en présence de ses proches et de la grande famille de cet établissement», a déclaré monsieur Bergeron.

«Un siècle de vie dans l'histoire d'un peuple qui compte quelque 400 ans d'existence, c'est tout simplement remarquable et digne de mention. On peut difficilement s'imaginer toutes les transformations majeures dont madame Guérin Dinardo a été témoin durant sa vie. Comme j’envie celles et ceux qui ont le bonheur de la côtoyer au quotidien et de profiter de son expérience, de ses anecdotes et de ses souvenirs!», de poursuivre le député de Verchères.

«Avec son âge vénérable, madame Guérin Dinardo constitue un véritable trésor national et c’est donc la moindre des choses que de souligner, en même temps que sa longévité, son indispensable apport et celui de l'ensemble de nos aînés à la construction du Québec moderne. Qu’il me soit donc permis de lui adresser mes plus sincères et chaleureuses félicitations pour son 100e anniversaire, en lui souhaitant encore de très nombreux printemps, en santé et entourée des personnes qu'elle aime et qui l'aiment», de conclure Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron souligne les 5e anniversaires de l'Unité de médiation citoyenne de Varennes et de la Médiation citoyenne de Sainte-Julie

C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 5 juin dernier, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné le cinquième anniversaire de l’Unité de médiation citoyenne de Varennes, ainsi que de la Médiation citoyenne de Sainte-Julie.

«Les 16 avril et 14 mai derniers, on a respectivement souligné les cinquièmes anniversaires de l’Unité de médiation citoyenne de Varennes et de la Médiation citoyenne de Sainte-Julie», a d'entrée de jeu déclaré monsieur Bergeron.

«Depuis maintenant cinq ans, en effet, les membres de ces deux organisations se dévouent de façon exemplaire pour promouvoir la mise en œuvre de modes alternatifs de résolution de conflits, favorisant ainsi le dialogue et la recherche de solutions durables plutôt que les recours judiciaires. Leurs interventions, qui s'inscrivent toujours sous le signe de l’impartialité et de la confidentialité, contribuent à la préservation de relations harmonieuses au sein de leurs communautés respectives et participent, de ce fait, à l’amélioration de la qualité de vie des citoyennes et citoyens de Varennes et de Sainte-Julie», de poursuivre le député de Verchères.

«En mon nom personnel et au nom de ces populations que j'ai le plaisir et l'honneur de représenter, je me permets donc d'exprimer toute ma gratitude aux membres de ces remarquables organisations pour leur inestimable engagement communautaire. Longue vie à l’Unité de médiation citoyenne de Varennes et à la Médiation citoyenne de Sainte-Julie, ainsi qu'à leurs membres!», de conclure Stéphane Bergeron.

Le Parti Québécois insiste à nouveau sur l'importance du site de Contrecœur

Mise en place de pôles logistiques

Au lendemain du report du dévoilement officiel de la stratégie maritime, la députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en cette matière, madame Martine Ouellet, s’est interrogée sur les fuites ayant permis que certaines bribes de ladite stratégie aient malgré tout été rendues publiques dans les médias.

Le 3 juin dernier, elle a notamment questionné le ministre responsable de la stratégie maritime à l’Assemblée nationale au sujet des informations révélées par Radio-Canada quant à la mise en place de pôles logistiques. Madame Ouellet s’est particulièrement intéressé aux intentions du ministre par rapport au site de Contrecœur, qu’elle considère, à l’instar de la communauté d’affaires, dont le CN et le Port de Montréal, comme étant incontournable et devant rapidement être mis en valeur.

Appelé à commenter la sortie de sa collègue, le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a déclaré: «Les fuites laissent effectivement entendre que le gouvernement serait tenté d’aller d’abord de l’avant avec le site de Vaudreuil-Soulanges. Or, nous avons toujours affirmé que ce serait une erreur de n’y aller qu’avec ce seul site proposé. Les deux sites peuvent et doivent être développés en complémentarité. D’ailleurs, puisque le gouvernement semble maintenant déterminé à développer les deux sites, ne reste plus qu’à s’entendre sur la séquence où ils doivent être développés, ayant à l’esprit que le Port de Montréal est déjà très avancé dans le processus devant mener à l’agrandissement de ses installations à Contrecœur».

«Compte tenu des intentions annoncées par le gouvernement, ces deux projets qui étaient à toutes fins utiles en compétition l’un contre l’autre, doivent apprendre à s’agencer l’un avec l’autre. Pour ce faire, il importe que les intervenants, de part et d’autre, prennent contact afin d’établir un dialogue constructif. À ce propos, je signale que le président du CLD Vaudreuil Soulanges et maire de Vaudreuil-Dorion, monsieur Guy Pilon, et moi-même avons récemment correspondu. Je lui signalais que de travailler dans un esprit de complémentarité, apparaît certes logique, puisque Contrecœur et Vaudreuil-Soulanges font non seulement partie de la même région, mais également d’un même axe maritime, routier et ferroviaire, ce qui est au cœur de l’idée même d’un pôle logistique», de conclure Stéphane Bergeron.

 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top