Stéphane Bergeron de nouveau nommé député parrain de la région de l'Outaouais

C’est à l’occasion du caucus du Parti Québécois, tenu à Québec le 4 février dernier, que le chef intérimaire de l’opposition officielle, monsieur Stéphane Bédard, a annoncé la nomination attendue du député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, à titre de député parrain de la région de l’Outaouais. Monsieur Bergeron agira non seulement en complémentarité avec l’équipe militante sur le terrain pour assurer la présence du Parti Québécois dans la région, mais veillera à ce que les dossiers et préoccupations des gens de l’Outaouais reçoivent l’attention qui leur est due à Québec.

«C’est un immense privilège et un plaisir sincère, pour moi, de me voir à nouveau confier la responsabilité de parrainer la région de l’Outaouais. À un moment crucial pour les régions, alors que le gouvernement libéral semble tout mettre en œuvre pour saper leur autonomie et leurs outils de développement, il nous apparaît primordial que l’opposition officielle puisse faire entendre leur voix. Le Parti Québécois et moi-même avons à cœur de travailler pour l’intérêt de toutes les Québécoises et de tous les Québécois, et ce, sur l’ensemble de notre territoire national», a déclaré le député de Verchères.

Cette désignation permettra à monsieur Bergeron de poursuivre le travail qu’il accomplit depuis plus de vingt ans. «De par mes précédentes fonctions parlementaires et ministérielles, je connais bien cette magnifique région qu’est l’Outaouais, que j’ai eu le bonheur d’habiter ponctuellement pendant une douzaine d’années, ainsi que les nombreux enjeux qui se présentent à elle. Je me réjouis donc de pouvoir reprendre le flambeau et continuer à me porter à la rencontre des gens de la région pour entendre leurs attentes et les accompagner dans leurs démarches. Comme je l’ai fait par le passé, j’offre ma complète et entière collaboration à mes collègues libéraux de Chapleau, Hull, Gatineau, Papineau et Pontiac, afin de travailler à l’avancement de l’Outaouais. Mais ils doivent savoir qu’ils me trouveront sur leur route chaque fois qu’ils privilégieront l’intérêt de leur gouvernement plutôt que celui de la région», de conclure Stéphane Bergeron.

Sept jeunes talentueuses artistes de la région exposent dans les bureaux de Stéphane Bergeron

Un échantillon des œuvres de sept jeunes artistes ayant participé à l'expérience Vocation en Art! 2014 du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Marguerite-d’Youville égaieront le bureau de circonscription du député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, jusqu'au 1er mai prochain.

Il s'agit de la Julievilloise Isabelle Bourguignon, dont la démarche intuitive nous entraîne dans un univers onirique et qui voit ses œuvres comme une porte ouverte à l’imagination; de Fanny Champagne, originaire de Varennes et titulaire d’un baccalauréat en enseignement des arts de l’UQTR, qui met en scène de façon poétique et anatomique son sujet de prédilection, le corps sensoriel; de l’artiste autodidacte Manue-Ink (Emmanuelle Lévesque), de Sainte-Julie, qui se spécialise dans le portrait en explorant différents styles graphiques, la fluidité des encres et les ambiances entre ombre et lumière; de la Verchèroise Sabrina Paquette, qui définit ses toiles comme le fruit de l’esprit d’une artiste multidisciplinaire, autodidacte et écologique, toujours ouverte à explorer de nouveaux styles et de nouveaux mediums; de la Varennoise Joanie Trudel, qui complète présentement un baccalauréat en enseignement des arts visuels et médiatiques à l’UQÀM et dont les œuvres alliant, aux sources de son processus artistique, sa créativité et son goût pour l’enseignement; de Valérie Vincent, résidente de Contrecœur, qui affectionne particulièrement la peinture à l’huile, mais ce qui ne l’empêche pas d’exploiter d’autres médiums tels l’acrylique ou la joaillerie artisanale; et de l’Amablienne Mélisa Vitulano, qui a développé son sens de l’esthétisme au cours de ses études en fleuristerie et décoration intérieure, et qui a eu le coup de foudre pour la peinture acrylique donnant vie à ses toiles.

Vocation en Art! est un projet unique piloté par le CJE Marguerite-d’Youville favorisant le développement de carrières artistiques. Il permet à de jeunes artistes de la région de se réaliser et, éventuellement, de vivre de leur art en professionnalisant leur démarche notamment par l'intermédiaire de conférences et expositions, l'accompagnement d’un service de mentorat et de conseillers de main-d’œuvre.

«C’est un grand honneur, pour moi, d’appuyer fièrement sept artistes prometteurs de notre région. En mettant à leur disposition les murs du bureau de circonscription, je souhaite vivement que nos concitoyennes et concitoyens viendront admirer en grand nombre le fruit de leur talent et de leur travail. Je suis profondément convaincu du fait que les arts et la culture constituent l'âme d'un peuple et que sa jeunesse en est la plus grande richesse. C’est pourquoi je soutiens avec enthousiasme l’initiative du CJE Marguerite-d’Youville, qui concourt, par sa précieuse expertise, à l’épanouissement de nos jeunes», a déclaré le député de Verchères. Rappelons que, depuis 2005, Stéphane Bergeron offre à des artistes de la région l'opportunité d'exposer leurs œuvres dans son bureau de circonscription.

Sur la photo, on reconnaît, dans l'ordre habituel; Sabrina Paquette, Joanie Trudel, Stéphane Bergeron, Mélisa Vitulano et Manue-Ink (Emmanuelle Lévesque) [Isabelle Bourguignon, Fanny Champagne et Valérie Vincent absentes sur la photo].

Le julievillois Richard Guay reçoit la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale

Le Julievillois Richard Guay a reçu officiellement hier soir à l’hôtel de ville de Sainte-Julie la Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale. M. Guay a reçu cet honneur pour souligner son travail de président de l’Assemblée nationale, une fonction qu’il a occupée du 23 mars 1983 au 16 décembre 1985.

Cette médaille est décernée de façon exceptionnelle à des personnalités de différents horizons qui, par leur carrière, leurs travaux ou leur engagement, méritent la reconnaissance de l'ensemble des membres de l'Assemblée nationale et de la société québécoise. Celle-ci lui a été remise par la mairesse de Sainte-Julie, Mme Suzanne Roy, et par le député de Verchères, M. Stéphane Bergeron, au nom de l’actuel président de l’Assemblée nationale, M. Jacques Chagnon, au cours d’une cérémonie où il a également été invité à signer le Livre d’or de la municipalité.

«C’est toujours un plaisir pour nous de recevoir des Julievillois qui se sont démarqués pour leur souligner notre fierté. Le cheminement de carrière de M. Guay, marqué notamment par son rôle de président de l’Assemblée nationale, est digne de mention et nous désirons le souligner officiellement ce soir», a déclaré Mme Roy.

«C’est un honneur, pour notre communauté que de pouvoir compter, dans ses rangs, un éminent citoyen de la trempe de Richard Guay. Cette prestigieuse distinction couronne de belle façon une prolifique carrière au service du Québec», de conclure M. Bergeron.

Implantation d’un pôle logistique: le Parti Québécois souligne les avantages indéniables de Contrecœur

La députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, d’électrification des transports et de stratégie maritime, Martine Ouellet, le député de Verchères, Stéphane Bergeron, le député de Saint-Jean et président du caucus régional de la Montérégie, Dave Turcotte, et le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Richelieu, Sylvain Rochon, tiennent à rappeler que l’implantation d’un pôle logistique à Contrecœur demeure un choix incontournable pour que le Québec puisse maximiser les retombées liées à l’accroissement projeté du transport de marchandises par voie maritime.

«En raison de sa position géographique, le Québec possède un avantage comparatif indéniable pour devenir un leader mondial dans le domaine du transport maritime conteneurisé. De plus, maximiser le transport par train et par bateau permet de minimiser notre empreinte carbone. Dans le contexte de l’accord Canada Europe et de l’élargissement du canal de Panama, le transport conteneurisé prendra une place de plus en plus importante dans l’économie québécoise. Un pôle logistique à Contrecœur nous permettra d’être prêts pour répondre à la demande», a déclaré Martine Ouellet.

«Personne ne peut remettre en doute la capacité de la région d’accueillir un pôle logistique intermodal de calibre international. Le site de Contrecœur, c’est un port accessible 12 mois par année, des terrains déjà en zone industrielle, une acceptabilité sociale régionale bien établie et la présence d’un partenaire majeur dans ce type de projets : le Port de Montréal. Avec un pôle logistique à Contrecœur, le Port de Montréal pourrait traiter jusqu’à 3,5 millions de conteneurs annuellement, ce qui représente près du double de sa capacité actuelle. Il deviendrait ainsi l’un des trois plus importants ports en Amérique du Nord», a ajouté Stéphane Bergeron.

«Une étude réalisée par Lemay+DAA stratégies et E&B Data, et rendue publique en décembre dernier, confirmait que le site de Contrecœur présente des avantages non négligeables. L’étude est claire; le pôle logistique pourrait générer des retombées directes et indirectes de l’ordre de 8 milliards de dollars sur un horizon de 20 ans. En novembre 2013, le conseil national du Parti Québécois a d’ailleurs adopté à l’unanimité une résolution appuyant l’implantation d’un pôle intermodal moderne à Contrecœur», a rappelé Dave Turcotte.

«Le gouvernement doit aller de l’avant avec le site de Contrecœur. Les gens de la région sont prêts à faire face aux défis qui s’annoncent. Il ne doit pas s’agir d’un enjeu partisan; on parle ici d’une décision importante pour l’ensemble de l’économie québécoise. C’est la création de plus de 24 000 emplois et des retombées fiscales potentielles atteignant 249 millions de dollars. Comme le dit l’étude de Lemay+DAA stratégies et E&B Data, pour maximiser les retombées, le gouvernement doit se doter "rapidement et agressivement" d’une stratégie cohérente. Est-ce que le candidat libéral dans Richelieu, Benoît Théroux, est d’accord avec la population? Se positionnera-t-il de son côté ou du côté du gouvernement?», a conclu Sylvain Rochon.

Assurer la pérennité de notre fleuve, la sécurité de la population, et la prospérité de notre région

Le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a livré, le 20 janvier dernier, dans le cadre d’une grande assemblée publique en appui au candidat du Parti Québécois dans Richelieu, monsieur Sylvain Rochon, un vibrant discours essentiellement marqué par les grands enjeux régionaux de cette élection et les qualités du candidat péquiste.

«Les gens de Richelieu auront le privilège de rejeter le programme d’austérité du gouvernement libéral de Philippe Couillard emprunté à la CAQ et qui affecte directement la classe moyenne, les plus démunis, les malades, les familles, ainsi que la capacité, pour les communautés, de se prendre en main. Or, ce dont le comté de Richelieu a grand besoin, c’est d’une politique de développement économique en bonne et due forme. L’action se fait toujours cruellement attendre!», a déclaré Stéphane Bergeron.

Cela l'a amené à aborder la question du transport de pétrole lourd à travers les communautés des comtés de Verchères et Richelieu: «Il y a bien sûr la stratégie maritime du gouvernement libéral, qui se limite, pour le moment, à laisser l’Alberta utiliser notre majestueux fleuve Saint-Laurent pour exporter son pétrole sale issu des sables bitumineux, plaçant le Québec dans une position de vulnérabilité par rapport aux effets désastreux qui découleraient d'un éventuel accident, qui se révélerait catastrophique, sachant que plus des 2/3 des Québécois vit en bordure du fleuve et y puise son eau.»

«La Colombie-Britannique a dit non. Les États-Unis, jusqu’ici, ont dit non. Pourquoi le Québec accepte-t-il cela? Philippe Couillard a déclaré que c’était notre contribution à l’enrichissement de l’Ouest, qui nous verse de la péréquation! Peut-on imaginer une attitude plus servile?», de s'indigner le député de Verchères.

«Le fleuve peut être autre chose qu’une autoroute d’exportation pour le pétrole sale de l’Alberta… Le Québec exporte près de la moitié de ce qu'il produit. Avec l’entrée en vigueur prochaine de l’Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne, nous assisterons à un accroissement des échanges transatlantiques. Notre fleuve constitue donc un atout de taille pour permettre au Québec de tirer profit de cette nouvelle conjoncture. Or, le Port de Montréal a d’importants projets d’expansion dans notre région, qui donneront lieu à la création de milliers d’emplois. Le gouvernement libéral, en campagne électorale, a annoncé, pour des considérations strictement partisanes, qu’il développerait un pôle logistique de transport à Vaudreuil-Soulanges. Ignorera-t-il cet atout de taille que constituent le fleuve et le Port de Montréal pour l’avenir économique du Québec tout entier?», de s'interroger monsieur Bergeron.

«Le Parti Québécois, notre région et le Québec tout entier ont besoin de Sylvain Rochon pour promouvoir une vision d’avenir pour notre fleuve, pour soutenir les travailleuses et travailleurs, qui, ici et partout ailleurs, ne demandent qu'à permettre à leur famille de vivre décemment. Je ne connais personne de mieux placé pour représenter la circonscription de Richelieu que Sylvain Rochon, qui sera opérationnel dès le lendemain de son élection», a conclu Stéphane Bergeron.

 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top