Stéphane Bergeron souligne le 30e anniversaire du Corps de cadets 3014 Marguerite-d'Youville

C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 24 septembre dernier, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné le trentième anniversaire du Corps de cadets de l’Armée 3014 Régional Marguerite-d’Youville.

«C’est en septembre 1985, en effet, qu’a été fondée cette unité de cadets qui offre aux jeunes de 12 à 18 ans de la région l’occasion de vivre une expérience extraordinaire, leur permettant de développer des amitiés durables, en plus d’acquérir des connaissances et de se découvrir des habiletés pouvant leur être d’une grande utilité toute leur vie», a d'entrée de jeu déclaré monsieur Bergeron.

«Leur offrant une multitude d’activités variées, allant du biathlon au «touch football», en passant par la survie en forêt, le secourisme, la pratique d’un instrument de musique ou les démonstrations d’exercice militaire, le Corps de Cadets 3014 Régional Marguerite-d’Youville se donne pour objectif de contribuer à la formation de jeunes citoyens engagés dans leur milieu», de poursuivre le député de Verchères.

«Je tiens donc à remercier les femmes et les hommes dévoués, de même que tous ces jeunes, qui auront façonné l’histoire du Corps de Cadets 3014 Régional Marguerite-d’Youville. Longue vie au Corps de Cadets 3014 Régional Marguerite-d’Youville et à ses membres!», de conclure Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron souligne le 30e anniversaire des Filles d'Isabelle de Sainte-Julie

C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 16 septembre dernier, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné le trentième anniversaire du Cercle Marie-Julie de l’Ordre des Filles d’Isabelle de Sainte-Julie, qui fut célébré le 23 mai dernier.

«Trente années de dévouement au cours desquelles les membres de cette organisation ont fait rayonner dans la région les valeurs d’unité, de charité et d’amitié qui animent le mouvement», a d'entrée de jeu déclaré monsieur Bergeron.

«Par le soutien qu’elles apportent à autrui et à l’Église, elles exercent une influence positive dans la communauté. Congrégation laïque au sein de laquelle ses membres expérimentent une sororité féconde et authentique, le Cercle Marie-Julie constitue un catalyseur de solidarité et d’entraide dans le milieu socio-communautaire julievillois et contribue sans nul doute au fait que Sainte-Julie apparaît depuis des années dans le palmarès sélect des municipalités qui affichent un indice de bonheur figurant parmi les plus élevés au Québec», de poursuivre le député de Verchères.

«Je profite donc de ce moment pour exprimer toute ma reconnaissance à ces femmes engagées et vouées à l’amélioration de la qualité de vie de leurs semblables, contribuant ainsi à faire de notre collectivité un milieu où il fait toujours davantage bon vivre. Merci et longue vie au Cercle Marie-Julie des Filles d'Isabelle de Sainte-Julie et à ses membres!», de conclure Stéphane Bergeron.

Déménagement du bureau de circonscription du député de Verchères

Le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, tient à informer la population du déménagement du bureau de circonscription à compter de ce jeudi 10 septembre. Le bureau de circonscription a dès lors pignon sur rue au 1625 boulevard Lionel-Boulet, bureau 103, à Varennes. Toutes les autres coordonnées du bureau demeurent inchangées.

«La Ville de Sainte-Julie fait partie de la circonscription de Verchères depuis l’élection de 2012. Par le fait même, elle en est devenue la municipalité la plus populeuse. Il m’apparaissait dès lors important de rapprocher le bureau de circonscription du nouveau cœur démographique de la circonscription, composé des municipalités de Sainte-Julie, Varennes et Saint-Amable, tout en étant toujours plus facilement accessible aux citoyennes et aux citoyens des municipalités de Contrecœur, Verchères et Calixa-Lavallée. Une opportunité répondant à tous ces objectifs s’étant présentée, je me suis empressé de la saisir. Le nouveau bureau de circonscription est donc maintenant situé plus près de l’autoroute 30, toujours à courte distance de la route 132 et à proximité de l’intersection stratégique montée Ste-Julie—chemin de la Belle-Rivière/de Touraine», a déclaré Stéphane Bergeron.

«Ce ne fut pas une mince décision à prendre, puisque le bureau de circonscription était établi à son emplacement antérieur depuis l’élection, en 1994, de monsieur Bernard Landry à titre de député de Verchères. Nous étions donc très attachés à ce bâtiment, qui était par ailleurs bien connu de la population du comté. Cela dit, il fallait nous adapter à la nouvelle configuration de la circonscription et c’est ce que nous avons fait en procédant au déménagement du bureau dans ce nouvel édifice connu sous le nom de NOVO-CENTRE. J’en profite pour remercier chaleureusement le propriétaire du Complexe Biarritz, qui a hébergé le bureau de circonscription pendant plus de 20 ans et sur la collaboration assidue duquel nous avons toujours pu compter», d’ajouter le député de Verchères.

«Afin de permettre à la population de découvrir son nouveau bureau de circonscription, elle est cordialement invitée à se joindre à moi, le 13 octobre prochain, à compter de 17h, pour l’inauguration officielle de ce nouvel emplacement. Cet événement, qui prendra la forme d’un 5 à 7, permettra à toutes et à tous d’échanger et de visiter les lieux, le tout dans une atmosphère détendue et conviviale. Ce bureau appartient à la population; il est donc tout naturel que chacune et chacun s’y sente chez soi!», de conclure Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron avec les parents, élèves et employés qui dénoncent les compressions dans les écoles

«Je protège mon école publique»

Alors que des milliers de parents, élèves et employés formaient des chaînes humaines autour des écoles du Québec afin de démontrer leur attachement au réseau public d’enseignement, durement frappé par les compressions libérales, il en était de même pour plusieurs écoles de la circonscription de Verchères, notamment Aux Quatre-Vents et L’Arc-en-Ciel, à Sainte-Julie, L’Odyssée, à Saint-Amable, et Ludger-Duvernay, à Verchères. Le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron a tenu à se joindre à eux pour interpeller le ministre de l’Éducation afin qu’il mette un terme à ces compressions déraisonnables qui affectent durement les services aux élèves et qu’il fasse enfin de la réussite scolaire des jeunes sa seule priorité.

«La première préoccupation des parents, c’est la qualité de l’éducation offerte à leurs enfants, pas de voir le ministre se livrer à un bouleversement des structures qui risque de se révéler très coûteux et de ne pas donner lieu aux résultats escomptés. Les jeunes constituent la richesse la plus précieuse du Québec, car ils incarnent notre avenir. Le ministre ne devrait pas avoir de priorité plus pressante que de tout mettre en œuvre pour que cet avenir soit le plus prometteur possible. Au lieu de ça, on voit le gouvernement libéral, depuis son élection, couper dans l’achat de livres, les services aux enfants en difficulté d’apprentissage, l’aide aux devoirs, etc. Il envisage même d’augmenter le nombre d’élèves par classe et de diminuer les ressources dédiées aux jeunes handicapés. C’est tout simplement scandaleux!», de dénoncer monsieur Bergeron.

«Cette attitude désastreuse a des impacts très concrets dans la circonscription et tout particulièrement à Saint-Amable où la procrastination du ministre, dans la dossier de la nécessaire nouvelle école, conduit à une situation intenable. Grâce à la bonne volonté de tous les intervenants, une solution temporaire a pu être trouvée pour la rentrée en cours à l’école L’Odyssée, mais le ministre doit agir rapidement, afin d’éviter la catastrophe pour la rentrée de septembre 2016, alors qu’il sera tout simplement impossible d’accueillir la nouvelle clientèle scolaire projetée. J’entends donc continuer à faire pression sur le ministre jusqu’à ce que les petits Amabliens bénéficient des conditions d’éducation auxquelles ils ont légitimement droit. Une pétition à cet effet circulera d’ailleurs dans la municipalité au cours des prochains jours et j’invite les gens à la signer en grand nombre», a ajouté le député de Verchères.

«Depuis sa nomination, on a l’impression que François Blais est davantage l’exécuteur des compressions libérales décrétées par le Conseil du trésor qu’un véritable ministre de l’Éducation ayant à cœur les intérêts des jeunes. Les parents ont parfaitement raison de se mobiliser pour l’amener à remettre les priorités à la bonne place», de conclure Stéphane Bergeron.

Il est temps que le Québec recommence à faire des gains

En compagnie de Maka Kotto et de Stéphane Bergeron, deux ex-députés du Bloc Québécois, anciens ministres et députés du Parti Québécois, Gilles Duceppe a rappelé quelques-unes des réalisations que le Bloc Québécois a accomplies à Ottawa.

«Quand le Bloc mène des batailles à Ottawa, nous en ressortons tous gagnants. Ça veut dire plus d’argent pour l’éducation, pour la santé, pour nos familles, et plus d’argent dans la poche des Québécois. Quand le Bloc fait des gains à Ottawa, c’est tous les Québécois qui y gagnent», a déclaré Gilles Duceppe.

Il a illustré ses propos par sept gains du Bloc pour les Québécois, notamment l’entente sur la formation de la main-d’œuvre , qui rapporte 250 millions de dollars aux Québécois depuis 18 ans; la non-imposition de la prestation pour enfants, qui a été malheureusement annulée le printemps dernier avec la Prestation universelle pour la garde d’enfants; un premier règlement du déséquilibre fiscal, qui a permis au Québec de recevoir 3,3 milliards de dollars; et le maintien de la gestion de l’offre dans l’entente de libre-échange avec l’Union européenne.

Prenant exemple de la culture québécoise, Maka Kotto a lancé que «si nous voulons recommencer à gagner à Ottawa, il n’y a qu’une façon d’y arriver et c’est d’élire un maximum de candidates et de candidats du Bloc Québécois.»

Stéphane Bergeron a donné l’exemple de la sécurité publique et des nombreux gains du Bloc contre le crime organisé. «Comme ministre, c’était une de mes responsabilités et je tiens à souligner ceci : ça peut paraître surprenant à certains, mais le parti sur la scène fédérale qui a sans doute le plus contribué à combattre le crime organisé au Québec et au Canada, ce n’est pas un parti qui a formé le gouvernement, c’est le Bloc Québécois.»

«Nos batailles n’ont jamais été faciles à gagner. C’est notre acharnement et notre entêtement à défendre les Québécoises et les Québécois qui nous ont permis de sortir victorieux de luttes souvent ardues. Pensons au Supplément de revenu garanti pour les aînés. Nos députés ont passé des mois à chercher et identifier les personnes qui y avaient droit mais qui ne le savaient pas. Un travail de terrain de longue haleine pour nos aînés les plus démunis, mais qui a aidé, dans le quotidien, des dizaines de milliers de personnes âgées. Pensons aussi au scandale des commandites. On a dû talonner sans relâche le gouvernement pour que la lumière soit faite sur ce scandale qui a coûté des millions de dollars», a conclu Gilles Duceppe.

 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top