Stéphane Bergeron souligne le 25e anniversaire de la canonisation de Marguerite d'Youville

C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 10 mars dernier, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné le 25e anniversaire de la canonisation de Marguerite d’Youville.

«C'est le 9 décembre 1990 que le pape Jean-Paul II a élevé cette femme remarquable à la sainteté, faisant d'elle la première sainte née au Québec, puisque c'est à Varennes qu'elle a vu le jour en 1701. C'est d'ailleurs dans sa terre natale que reposent ses restes depuis 2010», a d’entrée de jeu déclaré monsieur Bergeron.

«Source inépuisable d'inspiration, Marguerite d'Youville a consacré sa vie aux malades et aux plus démunis, et ce, malgré les nombreuses épreuves qu'elle a elle-même dû surmonter. Dès 1959, l'Église catholique lui donne d'ailleurs le titre de "Mère à la charité universelle". Elle a fondé, en 1737, la congrégation des Sœurs de la Charité de Montréal, mieux connue sous le nom de "Sœurs grises" dont l'action devait s'étendre sur plusieurs continents. Elle a consacré une bonne partie de son œuvre à la rénovation et au fonctionnement de l'Hôpital général de Montréal, puis à sa reconstruction après l'incendie de 1765», de poursuivre le député de Verchères.

«Étienne-Michel Faillon l'a qualifiée de "femme forte de l'Amérique", aussi convient-il d'entretenir son souvenir à titre de modèle d'abnégation. Il y a donc lieu d'espérer qu'elle retrouve bientôt la place qui lui est due dans notre toponymie électorale», de conclure Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron effectue une tournée de deux jours en Outaouais

QUÉBEC, le 4 mars 2016 — Le député de Verchères et porte-parole de l’opposition officielle responsable de l’Outaouais, monsieur Stéphane Bergeron, a profité de sa semaine de travail en circonscription pour effectuer une tournée en Outaouais, les 2 et 3 mars derniers. À cette occasion, il a rencontré plusieurs intervenants de la région.

La tournée s’est amorcée par une rencontre avec des représentants de l’exécutif régional du Parti Québécois, afin de faire le point sur l’état de l’organisation, ainsi que sur le plan d’action des prochains mois. Monsieur Bergeron a ensuite participé à une réunion du Comité des relations interculturelles de l’Association du PQ de Hull. «Force est de constater que les militantes et militants du Parti Québécois de l’Outaouais font toujours preuve d’une grande détermination pour nouer et raffermir les liens avec de nombreux acteurs régionaux, dans le but de faire avancer les dossiers qui revêtent une grande importance pour les gens de la région. Contrairement au ministre Barrette, je refuse de croire que les gens de l’Outaouais auraient "la mèche courte". Le ministre vient tout simplement de constater qu’on ne peut pas leur dire n’importe quoi. Après les 18 mois du gouvernement de Pauline Marois, qui avait donné lieu à de nombreux développements tangibles dans la région, les gens de l’Outaouais s’attendent à des résultats de la part de l’actuel gouvernement libéral», de souligner monsieur Bergeron.

Celui-ci a également profité de sa visite dans la région pour aussi rencontrer des représentants de la Commission scolaire des Draveurs et de la municipalité de Val-des-Monts, concernant notamment le projet de construction d’une école sur le territoire de cette dernière. À ce sujet, rappelons que le député de Verchères parraine une pétition demandant l’adoption d'un décret ministériel afin de permettre enfin la construction de cette nouvelle école primaire. Cette pétition peut d’ailleurs être signée pendant encore quelques jours à l’adresse suivante: https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-5797/index.html.

«La rencontre avec le président de la Commission scolaire des Draveurs, de même que celle avec le maire de Val-des-Monts furent forts instructives et ont permis de faire le point sur l’état d’avancement du dossier de la future école. La situation devient d’ailleurs de plus en plus criante, puisqu’à chaque nouvelle rentrée scolaire, le nombre de jeunes Montvaloises et Montvalois qui doivent être déplacés vers une école secondaire de Gatineau est toujours plus important, ce qui représente un trajet d’environ deux heures par jour et n’est pas de nature à favoriser leur réussite scolaire. La situation est d’autant plus frustrante que le financement pour la construction de l’école a été accordé en 2013, sous le précédent gouvernement, et que le terrain idéal pour procéder à son érection a été identifié. Il est donc essentiel que tous les intervenants travaillent de concert, afin que ce projet voit enfin le jour, répondant ainsi aux besoins pressants de la communauté de Val-des-Monts, qui connaît une croissance fulgurante», d’ajouter monsieur Bergeron.

Finalement, le député de Verchères s’est réjoui d’apprendre que ses efforts, ainsi que ceux de l’opposition officielle auront porté fruit pour permettre enfin à la Commission scolaire des Draveurs d’être entendue et de faire connaître le point de vue des commissions scolaires de la région lors des consultations sur le soi-disant projet de réforme de la gouvernance scolaire, ce qui lui avait été refusé, jusqu’ici par le gouvernement libéral.

Stéphane Bergeron souligne le 50e anniversaire du Conseil des Chevaliers de Colomb de Boucherville

Dans le cadre d'une déclaration à l'Assemblée nationale;

QUÉBEC, le 23 février 2016 — C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 23 février dernier, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné le 50e anniversaire du Conseil 5673 des Chevaliers de Colomb de Boucherville, qui a été célébré le 18 avril dernier.

«Il me fait plaisir de souligner cet événement, puisque j'ai eu l'honneur de représenter Boucherville à l'époque où je siégeais à la Chambre des communes du Canada. Un demi siècle dans l'histoire d'un peuple qui compte quelque 400 ans d'existence, voilà un événement qui mérite d'être souligné comme il se doit!», a d’entrée de jeu déclaré monsieur Bergeron.

«Portés par les valeurs colombiennes de charité, d’unité, de fraternité et de patriotisme, les membres du Conseil 5673 apportent leur soutien aux gens de Boucherville et des environs qui traversent des difficultés, ainsi qu'aux communautés chrétiennes du territoire, contribuant ainsi au dynamisme de leur milieu et à la qualité de vie qui le caractérise», de poursuivre le député de Verchères.

«J'exprime donc toute ma gratitude aux membres de cette remarquable organisation bénévole pour le dévouement exemplaire dont ils ont su faire preuve afin d'assurer sa pérennité, son bon fonctionnement et son rayonnement pendant toutes ces années», de conclure Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron parraine une pétition à cet effet à l'Assemblée nationale

Demande de décret de dézonage pour la construction d’une nouvelle école primaire à Val-des-Monts;

QUÉBEC, 18 février 2016 - Le député de Verchères et porte-parole de l'opposition officielle pour la région de l’Outaouais, monsieur Stéphane Bergeron, a accepté, à la demande de la municipalité de Val-des-Monts, de parrainer une pétition électronique sur le site de l'Assemblée nationale réclamant un décret de dézonage pour la construction d’une nouvelle école primaire des plus attendues dans cette localité.

«Le ministère de l’Éducation a accordé, en 2013, le financement permettant à la Commission scolaire des Draveurs de procéder à la construction d’une nouvelle école primaire à Val-des-Monts. Or, l’un des seuls terrains disponibles et identifié par la municipalité ainsi que par la commission scolaire, appuyées par la MRC des Collines-de-l’Outaouais, pour procéder à la construction de cette nouvelle école se trouve en zone agricole. Des démarches ont certes été entreprises pour faire dézoner ce terrain par décret, mais elles ne semblent pas prêtes d’aboutir. Pendant ce temps, la situation devient toujours plus intenable, puisque – et c’est heureux qu’il en soit ainsi – la municipalité de Val-des-Monts continue de connaître une croissance accélérée. Comme un membre du conseil des ministres ne peut parrainer une pétition, il m’a fait plaisir d’accepter de le faire dans le but de soutenir les démarches entreprises par tous les intervenants locaux, ainsi que par ma collègue Stéphanie Vallée», a déclaré monsieur Bergeron.

Un autre terrain aurait pu être envisagé, mais son choix aurait donné lieu à des coûts supplémentaires importants, ainsi qu’à de nombreux défis architecturaux, eux-mêmes potentiellement fort coûteux.

«Actuellement, ce sont plus de 150 élèves qui, en raison de cette situation, doivent voyager plus de 20 km, chaque jour, afin de fréquenter une école de Gatineau. Ce nombre augmentera d’ailleurs à 270, dès la rentrée 2017, si rien n’est fait. Cette situation criante n’est pas sans rappeler la problématique vécue à Saint-Amable, une municipalité située dans la circonscription que je représente», d’affirmer Stéphane Bergeron.

Rappelons que la pétition, qui est actuellement en ligne sur le site de l’Assemblée nationale, pourra être signée jusqu’au 9 mars prochain, en suivant le lien ci-contre:
https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-5797/index.html

Stéphane Bergeron invite la population à se joindre à lui pour accueillir la Première ministre Pauline Marois lors de son passage chez Contact'L

Journée internationale des femmes;

CIRCONSCRIPTION DE VERCHÈRES, le 15 février 2016 – C’est à l’occasion de la Journée internationale des femmes, le 8 mars prochain, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, se joindra au Centre de femmes et Réseau d’entraide Contact’L de Varennes, afin d’accueillir la Première ministre, madame Pauline Marois, à titre de conférencière. Il invite d'ailleurs la population à participer en grand nombre à cet événement, qui promet d'être mémorable.

Première femme ayant accédé, en 2012, au poste de Première ministre du Québec, c’est sous le thème Appel à toutes pour se faire entendre! que madame Marois témoignera de son parcours, ainsi que de sa vision de la place des femmes et de leur impact dans la société québécoise. Élue pour la première fois à l'Assemblée nationale en 1981, elle a occupé, au fil des ans, des postes clés au sein de gouvernements ayant profondément et durablement marqué le Québec, ceux des regrettés Premiers ministres René Lévesque et Jacques Parizeau, mais aussi de Lucien Bouchard et Bernard Landry. En 2007, elle est également devenue la première femme élue à la direction d’un parti politique québécois. Depuis son retrait de la vie politique, elle s’est engagée auprès de nombreuses causes, notamment en tant que présidente d’honneur des cérémonies commémorant le 25e anniversaire de la tragédie de Polytechnique, en 2014.

Le député de Verchères s'est réjoui que madame Marois, dont l'agenda est toujours des plus chargés, ait si généreusement accepté l'invitation de Contact'L et choisi de souligner à Varennes cet important événement planétaire annuel. «Le témoignage de cette femme remarquable, à l'occasion de la Journée internationale des femmes, est d'un grand intérêt. En tant que pionnière, elle a permis d’ouvrir de nombreuses portes aux femmes, particulièrement sur la scène politique, et son engagement tout à fait exceptionnel envers les Québécoises et les Québécois, constitue une véritable source d’inspiration pour les générations présentes et futures. Je suis d’ailleurs convaincu que son témoignage saura encourager de nombreuses personnes à s’affirmer et à prendre davantage leur place au sein de notre société », de conclure le député de Verchères.

Rappelons que cet évènement se déroulera dès 13h à la Maison des Aînés de Varennes, sise au 2016 boulevard René-Gaultier. Les personnes qui voudraient assister à cette conférence sont priées de réserver à l'avance leur place, au coût de 5 $ pour les non-membres de Contact'L, en composant le 450 652-0004.
 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top