"Ne reste plus qu'à se mobiliser pour qu'il devienne réalité"

Dévoilement de la stratégie maritime incluant un pôle logistique à Contrecœur

Le député de Verchères et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’affaires intergouvernementales, monsieur Stéphane Bergeron, qui était présent lors du dévoilement, le 29 juin dernier, se dit plutôt satisfait de la stratégie maritime du gouvernement du Québec, laquelle prévoit notamment l’établissement d’un pôle logistique de transport à Contrecœur, tout en exprimant certaines réserves quant à la séquence des événements devant conduire à sa mise en place.

«Le Port de Montréal est déjà très avancé dans les préparatifs pour l’agrandissement de ses installations de Contrecœur, qui, rappelons-le, sont ouvertes 12 mois par année. Les plans et devis sont prêts, les études environnementales sont en cours, une importante superficie de terrain lui appartient et est déjà dézonée, la population et les autorités de la région attendent ce projet avec impatience, l’industrie se mobilise déjà en prévision de sa réalisation. Il importe donc que le projet de pôle logistique soit dès maintenant arrimé à l’échéancier du Port de Montréal», de déclarer monsieur Bergeron.

Quelques minutes après la conférence de presse ayant permis de confirmer plusieurs des informations qui circulaient déjà dans les médias depuis un certain nombre de jours, le député de Verchères s’est brièvement entretenu avec le ministre délégué à l’implantation de la stratégie maritime: «Le ministre D’Amour s’est enquis de ma réaction suite au dévoilement de cette stratégie, s’est préoccupé des réserves que je lui ai exprimées et s’est dit confiant de pouvoir me rassurer. Comme il faut maintenant nous mettre au travail pour que le pôle logistique de transport de Contrecœur devienne réalité, nous aurons amplement l’occasion d’en reparler au cours des prochaines semaines».

Cette conférence de presse nous aura aussi permis d’apprendre qu’aucune entente n’a encore été signée avec Ottawa concernant les ports de juridiction fédérale. «Au nombre des quais fédéraux devant éventuellement faire l’objet d’une cession aux autorités locales figure toujours celui de Verchères. Quant aux installations du Port de Montréal à Contrecœur, le gouvernement fédéral devra inévitablement faire partie du montage financier rendant possible leur agrandissement, ce qui ferait déjà l’objet de pourparlers devant permettre d’aller de l’avant rapidement», a conclu Stéphane Bergeron.

Le gouvernement libéral soutient que cette stratégie maritime constituerait une première. Or, l’ancien ministre péquiste, Jacques Baril, avait pourtant mis de l’avant la première Politique de transport maritime et fluvial du Québec en 2001. La mise en œuvre de cette politique, qui fut court-circuitée par le gouvernement fédéral de Jean Chrétien, a d’ailleurs été poursuivie par le gouvernement de Jean Charest.

24 arbres pour compenser l'empreinte écologique

Suite à la campagne électorale de 2014 du Parti Québécois de Verchères

Pour faire suite à l'engagement qu'ils avaient pris lors de la dernière campagne électorale, le Parti québécois de Verchères et le député Stéphane Bergeron, en collaboration avec les municipalités de la circonscription, ont procédé, au cours des deux dernières semaines, à l'opération de plantation d'arbres pour compenser les émissions des gaz à effet de serre du véhicule dans lequel le candidat se déplaçait et l'utilisation du papier pendant la dernière élection.

«C'est désormais une tradition pour l'Association du Parti Québécois de Verchères de procéder à la plantation d'arbres, manifestation tangible de notre préoccupation à l'égard de la qualité de l'environnement et de notre volonté de mener une campagne verte axée sur la réduction, le recyclage et la revalorisation, dans le but de réduire notre empreinte écologique», a déclaré Stéphane Bergeron.

Le député de Verchères a expliqué que le nombre d'arbres devant être plantés pour compenser les émissions de gaz à effet de serre du véhicule a été établi selon la méthode de calcul du Programme Carbone de la chaire en éco-conseil de l'Université du Québec à Chicoutimi et que celui visant à compenser la quantité de papier utilisé durant la campagne a été fixé grâce à la méthode de calcul du Forum écocitoyen.

«Il est très important pour l'Association du Parti Québécois de Verchères de mener une campagne qui soit à la fois proche des citoyennes et citoyens, mais aussi à la hauteur de notre ambition pour un Québec vert et bleu», de conclure la présidente du Parti Québécois de Verchères, madame Diane Duplin.

À Verchères
À Calixa-Lavallée
À Contrecœur
À Saint-Amable
À Sainte-Julie
À Varennes

Contrairement au gouvernement, l'opposition s'est montrée constructive

Bilan de la session parlementaire

Au terme de la session parlementaire, le 12 juin dernier, le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, en a dressé un bilan fort positif, précisant que l’opposition officielle s’est voulue constructive et efficace, en cherchant, en toutes circonstances, à prendre la défense des intérêts de la population.

D’entrée de jeu, monsieur Bergeron a signalé que, comme partout au Québec, la santé, l’éducation et l’emploi constituent les principales préoccupations des citoyennes et citoyens de la circonscription. Il est intervenu à maintes reprises sur ces sujets: «En matière de santé, je me suis employé à faire en sorte, par exemple, que le GMF des Seigneuries puisse poursuivre ses opérations, car on ne pouvait tout simplement pas se permettre de perdre des professionnels de la santé sur notre territoire, en particulier en cette période où l’austérité libérale soumet le milieu de la santé, notamment les infirmières et pharmaciens, à rude épreuve.»

«Pour ce qui est de l’éducation, je refuse de baisser les bras dans le dossier de l’école de Saint-Amable. Je veux d’ailleurs saluer tous les intervenants qui ont mis l’épaule à la roue pour éviter que des enfants de Saint-Amable soient transportés par autobus vers Sainte-Julie. Nous pouvons ainsi disposer du temps précieux qui nous est nécessaire pour convaincre le nouveau ministre du bien-fondé de la demande devant permettre aux élèves de Saint-Amable de disposer des installations dont ils ont besoin pour assurer leur réussite scolaire. Je comprends que le gouvernement veuille rationaliser les dépenses, mais vient un temps où les coupures finissent par hypothéquer l’avenir, ce qui, à terme, se révélera plus coûteux encore», d’ajouter Stéphane Bergeron.

«En matière d’emploi, je regrette la fermeture du Centre local d’emploi de Contrecœur, il y a quelques mois, et m’inquiète des rumeurs de réductions de service qui circulent concernant celui de Boucherville. Là encore, les conséquences, sur le plan économique, risquent de s’avérer très dommageables. Dans les circonstances, il est donc crucial pour notre région et le Québec tout entier que le gouvernement annonce enfin l’établissement d’un pôle logistique à Contrecœur, dossier pour lequel je n’ai cessé de le talonner et qui, conjugué à l’agrandissement des installations du Port de Montréal, constituerait un formidable catalyseur de développement économique», a déclaré le député de Verchères.

«Pour mes collègues du Parti Québécois et moi-même, a-t-il poursuivi, cette session parlementaire a aussi été très intense à Québec. Nous avons proposé des projets de loi collés aux préoccupations des gens: celui, par exemple, portant sur l’abrogation des primes de départ des députés qui démissionnent en cours de mandat, que j’ai moi-même déposé, mais aussi le projet de loi ʺzéro émission", qui vise à faire du Québec un leader de l’économie verte ou celui visant à affirmer la primauté de la compétence environnementale du Québec, afin que le Canada ne puisse plus prendre des décisions qui mettent en danger la population québécoise et le territoire majestueux qu’elle occupe. Nous avons fait en sorte que les parlementaires aient été appelés à se pencher sur les conditions de vie des personnes hébergées en CHSLD, sur la revente des permis de garderie, l’évasion fiscale et les paradis fiscaux ou encore l’accaparement des terres agricoles.»

«Durant la session, nous avons amorcé un travail constructif et la population québécoise sait qu'elle peut compter sur l’équipe dévouée et efficace du Parti Québécois. Contrairement au gouvernement libéral, qui n'a que l'austérité comme réponse dogmatique à tous les enjeux, nous continuerons de défendre une vision du Québec fondée sur l’ambition, la réussite et l’espoir», de conclure Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron souligne le 55e anniversaire des Filles d'Isabelle de Boucherville

C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 11 juin dernier, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné le cinquante-cinquième anniversaire du Cercle Monseigneur-Poissant 1025 de l’Ordre des Filles d’Isabelle de Boucherville.

«C’est le 16 décembre dernier, à la résidence Harmonie de Boucherville, à l’occasion d’une soirée mémorable, qu’ont été lancées les festivités du 55e anniversaire de fondation du Cercle Monseigneur-Poissant 1025 de l’Ordre des Filles d’Isabelle de Boucherville», a d'entrée de jeu déclaré monsieur Bergeron.

«Cinquante-cinq années de dévouement exemplaire au cours desquelles les membres de cette remarquable organisation ont fait rayonner dans la région les valeurs universelles d’unité, de charité et d’amitié qui animent ce mouvement. Par le soutien qu’elles apportent à autrui et à l’Église, elles exercent une influence des plus positives dans la communauté. Congrégation laïque au sein de laquelle ses membres expérimentent une sororité féconde et authentique, le Cercle Monseigneur-Poissant 1025 constitue un véritable catalyseur de solidarité et d’entraide dans le milieu socio-communautaire de Boucherville», de poursuivre le député de Verchères.

«Aussi, je profite de ce moment solennel pour exprimer ma profonde reconnaissance à ces femmes engagées et vouées à l’amélioration de la qualité de vie de leurs semblables, contribuant ainsi à faire de notre collectivité un milieu où il fait toujours davantage bon vivre. Merci et longue vie au Cercle Monseigneur-Poissant 1025 des Filles d'Isabelle de Boucherville et à ses membres!», de conclure Stéphane Bergeron.

Stéphane Bergeron souligne le centenaire de madame Simone Guérin Dinardo

C'est dans le cadre d'une déclaration prononcée à l'Assemblée nationale, le 10 juin dernier, que le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a souligné les cent ans de madame Simone Guérin Dinardo.

«C’est le 3 juin dernier que le Manoir Sainte-Julie des Résidences Soleil soulignait le centenaire de madame Simone Guérin Dinardo, en présence de ses proches et de la grande famille de cet établissement», a déclaré monsieur Bergeron.

«Un siècle de vie dans l'histoire d'un peuple qui compte quelque 400 ans d'existence, c'est tout simplement remarquable et digne de mention. On peut difficilement s'imaginer toutes les transformations majeures dont madame Guérin Dinardo a été témoin durant sa vie. Comme j’envie celles et ceux qui ont le bonheur de la côtoyer au quotidien et de profiter de son expérience, de ses anecdotes et de ses souvenirs!», de poursuivre le député de Verchères.

«Avec son âge vénérable, madame Guérin Dinardo constitue un véritable trésor national et c’est donc la moindre des choses que de souligner, en même temps que sa longévité, son indispensable apport et celui de l'ensemble de nos aînés à la construction du Québec moderne. Qu’il me soit donc permis de lui adresser mes plus sincères et chaleureuses félicitations pour son 100e anniversaire, en lui souhaitant encore de très nombreux printemps, en santé et entourée des personnes qu'elle aime et qui l'aiment», de conclure Stéphane Bergeron.

 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top