Motion commémorant la bataille de Vimy; Stéphane Bergeron rend hommage aux combattants de Vimy

Le député de Verchères et porte-parole de l'opposition officielle en matière de relations internationales, Francophonie et francophonie d'Amérique, monsieur Stéphane Bergeron, s'est associé à une motion présentée à l’Assemblée nationale, le 11 avril dernier, exprimant toute la gratitude de la nation québécoise à l’égard des soldats du Québec ayant combattu au cours de cette bataille mythique.

«Nous commémorons aujourd’hui la contribution inestimable des combattants qui ont courageusement arpenté la crête de Vimy, le 9 avril 1917, pour se lancer à l'assaut de positions allemandes jugées imprenables. On a peine à imaginer l'angoisse qui les tenaillait, au moment d'affronter les tirs nourris des mitraillettes ennemies. L'Autre 150e a souligné cet événement marquant en ces termes: "La Première Guerre mondiale était une guerre impérialiste destinée à régler de vieux contentieux entre des puissances européennes qui espéraient accroître leur pouvoir et leur influence sur le Vieux continent et dans le monde. Cela dit, de nombreuses personnes, pleines de bonne foi, de courage et de patriotisme, se sont portées volontaires. Au sein du Corps expéditionnaire canadien, on dénombre près de 35 000 Canadiens français. Une partie d’entre eux vont participer à la bataille de Vimy, lancée le 9 avril 1917. Après quelques jours de combats, les Canadiens triompheront et des Canadiens français s’y distingueront», a déclaré monsieur Bergeron.

«Parmi eux, Jean Brillant, mort au champ d’honneur, l’année suivante, et décoré de la Croix de Victoria. Quelques soldats Canadiens français, dont Alphonse Couture, du 6e bataillon de génie canadien, et Jean-Thomas Barbeau, du 22e Bataillon, vont raconter l'horreur de cette bataille dans des lettres à leurs proches". Le 22e Bataillon, qui s’est notamment distingué à Vimy, est l’ancêtre du célèbre 22e Régiment, qui visait à donner aux Canadiens français une unité où ils pourraient se retrouver, être commandés et combattre côte-à-côte dans leur langue. On a trop souvent souligné le fait que les Canadiens français avaient cherché à éviter l'enrôlement pendant le Premier Conflit mondial. C'est oublier les appels passionnés d'Olivar Asselin, qui, bien que pacifiste et dénonciateur de cette guerre impérialiste, s'est enrôlé et a invité ses compatriotes à faire de même. C'est oublier que nombre des nôtres ont suivi son exemple et se sont distingués sur les champs de bataille, certains y laissant irrémédiablement leur santé, voire leur vie. Nous leur sommes redevables d'une dette éternelle. Ils constituent un exemple de courage, d'engagement et d'abnégation. C'est donc un honneur, pour moi, que de pouvoir m'associer à cette motion pour leur rendre hommage, en mon nom certes, mais aussi au nom de l'opposition officielle», de conclure Stéphane Bergeron.


 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top