Stéphane Bergeron dénonce les dépenses de la secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie

Lors de la période de questions du 13 juin dernier à l’Assemblée nationale, le député de Verchères et porte-parole du Parti Québécois en matière de relations internationales et de Francophonie, monsieur Stéphane Bergeron, s'est inquiété du train de dépenses de la secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Michaëlle Jean, qui retient ponctuellement l’attention des médias, comme pour les rénovations très coûteuses effectuées dans l’appartement qu’elle occupe à Paris.

«La secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie, Michaëlle Jean, habituée à un train de vie vice-royal, a jugé bon d'apporter quelques changements à la résidence qu'occupait l'ex-ambassadeur canadien à l'UNESCO, Jean-Pierre Blackburn, qui, lui, la trouvait apparemment tout à fait convenable. Le hic, c'est que ces “améliorations locatives” ont coûté la coquette somme d'un demi-million de dollars! Ce n'est pas la première fois que madame Jean défraie la manchette pour son train de vie princier et ses dépenses somptuaires. La ministre des Relations internationales a déclaré que madame Jean avait toujours toute sa confiance… Mais encore? Le Québec est l'un des principaux bailleurs de fonds de l'Organisation internationale de la Francophonie. La ministre n'est-elle pas préoccupée par le fait que l'argent des contribuables québécois serve davantage à l'accessoire, au clinquant, qu'à l'essentiel, c'est-à-dire au rayonnement de la langue française à travers le monde?», de s’indigner monsieur Bergeron.

Devant la réponse élusive de la ministre, qui s'est contentée de dire que les dépenses étaient vérifiées par la Cour des comptes du Maroc, le député de Verchères est revenu à la charge: «En tout respect pour le Maroc, je rappelle que le Québec est l’un des principaux bailleurs de fonds de l’OIF. Doit-on comprendre que la ministre est d'accord avec ces “améliorations locatives” à un demi-million de dollars, alors que l'appartement, selon son précédent locataire, était tout à fait convenable? La ministre a dit qu'elle n'était pas au courant. Une vérification a-t-elle été effectuée, oui ou non? La ministre est-elle d'accord avec les voyages princiers de la secrétaire générale partout à travers la planète; avec l'achat d'un piano à 20 000 dollars; avec des améliorations locatives à un demi-million de dollars? Est-ce qu'elle est d'accord, encore une fois, à ce que l'argent des contribuables serve à l'accessoire, au clinquant, plutôt qu'au rayonnement de la langue française dans le monde?», de s’interroger Stéphane Bergeron.


 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top