Stéphane Bergeron et le caucus de la Montérégie à la rencontre de groupes et d'organismes de la région

C’est dans le cadre d’une réunion du caucus des députés du Parti Québécois de la Montérégie que Stéphane Bergeron, député de Verchères et président du caucus; Catherine Fournier, députée de Marie-Victorin; Diane Lamarre, députée de Taillon; Sylvain Rochon, député de Richelieu; Alain Therrien, député de Sanguinet; et Dave Turcotte, député de Saint-Jean, se sont réunis à Chambly, le 20 juin dernier, notamment pour y rencontrer des représentantes et représentants d’organismes socio-communautaires de la circonscription, ainsi que le Collectif de défense des droits de la Montérégie, la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Rive-Sud (CCIRS), l’organisme Autonomik!, de même que la station de radio communautaire FM 103,3 et l’Association des radiodiffuseurs du Québec, afin de discuter d’enjeux reliés à divers thèmes préoccupants en Montérégie.

«Notre rencontre avec la CCIRS a principalement porté sur le mémoire transmis au ministre des Transports et appuyé par pas moins de 40 maires et mairesses de la Couronne Sud réclamant l’élargissement de l’autoroute 30. Nous avons assuré la CCIRS de notre appui, qui s’est notamment déjà traduit par l’adoption d’une résolution en ce sens par le Conseil national du Parti Québécois, en janvier dernier. Il faut que le gouvernement libéral se penche rapidement sur la question. L’élargissement de cette artère vitale augmentera la fluidité des transports, contribuant ainsi à l’essor économique de la région. En outre, notre environnement et notre qualité de vie profiteront assurément d’une diminution des bouchons de circulation. Dans cet esprit, nous nous interrogeons sur le tracé projeté du Réseau électronique métropolitain (REM), qui risque non seulement d’accroître la circulation sur l’autoroute 30, mais plus particulièrement sur l’autoroute 10. Dans les circonstances, nous demandons le prolongement du tracé jusqu’à l’autoroute 35. Par ailleurs, notre échange avec les représentants de Autonomik!, qui s’emploie à rendre disponibles des véhicules en autopartage et en covoiturage à prix abordable dans la région, devrait non seulement permettre la diminution du nombre d’automobiles en circulation sur nos routes, mais aussi d’améliorer la mobilité des personnes à revenus plus modestes. Nous faisons face, en Montérégie, à d’importants défis liés aux transports et toute initiative ayant pour objectif d’améliorer l’offre de service mérite qu’on s’y intéresse. Je fais moi-même des efforts pour instaurer ce projet dans ma circonscription», de déclarer le porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, Alain Therrien.

«C’est avec beaucoup de fierté que j’ai accepté d’agir à titre de députée “marraine’’ de la circonscription de Chambly, composée de jeunes familles, de travailleurs et d’entrepreneurs qui partagent notre ambition pour le Québec, ce que j’ai d'ailleurs déjà eu l'occasion de constater sur le terrain, alors que j’ai mené campagne pendant plus d’un an pour le Bloc Québécois à Saint-Basile-le-Grand, me permettant d'obtenir la confiance d’une majorité de Grandbasiloises et Grandbasilois. Avec l'équipe du Parti Québécois de Chambly, je suis convaincue que le travail de terrain sera aussi actif et près des gens, afin de poursuivre sur cette lancée. Il nous appartient de démontrer aux citoyennes et citoyens de la circonscription que l’équipe du Parti Québécois est celle qui saura être à la hauteur de leurs ambitions. Et puisque la confiance, c'est quelque chose qui se bâtit un geste à la fois, nous sommes déjà en action à la rencontre des gens et des organismes de la circonscription, à l'écoute de leurs préoccupations», d’ajouter Catherine Fournier.

«L’équipe du Parti Québécois est assurément la plus aguerrie. Elle présente une savante combinaison d’expérience et de renouveau, et est bien enracinée dans le milieu. Elle a fait ses preuves au gouvernement, se montre rigoureuse, efficace et constructive dans l’opposition, et est à l’écoute des besoins et préoccupations de la population, de telle sorte de formuler des propositions novatrices afin d’y répondre, et ce, à sa pleine satisfaction», a conclu Stéphane Bergeron.


 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top