François Legault persiste et signe ajoutant ainsi l’insulte à l’injure!

Le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, a de nouveau vivement dénoncé ce qu’il qualifie de propos s’appuyant non seulement sur une méconnaissance crasse des faits, mais qui sont foncièrement insultants pour les gens, qui, dans la région, n’ont pas ménagé leurs efforts, depuis des années, afin de permettre aux projets d’agrandissement des installations contrecœuroises du Port de Montréal, de pôle logistique et de zone industrialo-portuaires de voir le jour. Rappelons qu’en tournée en Montérégie, le 17 août dernier, François Legault avait effectué un bref arrêt à Contrecœur, mais un arrêt suffisamment long pour lui permettre de réitérer que, «depuis 3 ans, il ne s’est à peu près rien fait» dans ces différents dossiers…

On se rappellera qu’au cours de l’étude des crédits du ministère du Conseil exécutif, au printemps dernier, le chef caquiste avait fait une déclaration analogue ayant fait bondir monsieur Bergeron, qui présidait à ce moment les travaux de la commission parlementaire. «Malgré mon devoir de réserve, à titre de président, je ne pouvais pas laisser passer un tel camouflet pour les gens de la région et me suis donc permis de le tancer. Je l’avais alors invité à venir observer de visu ce qui se passe à Contrecœur, de telle sorte de lui permettre de constater que les choses bougent à vitesse grand V. Il n’a manifestement rien compris; il est venu, mais ne s’est pas donné la peine d’aller constater les choses sur le terrain, se contentant de débiter des paroles creuses, offensantes et, surtout, erronées, et ce, dans le seul but de marquer rapidement des points politiques», de déplorer le député de Verchères.

«Versant dans cette improvisation à laquelle il nous a si souvent habitués, François Legault s’est emmêlé dans ses pinceaux en reprochant notamment au gouvernement Couillard la longueur du processus d’évaluation environnementale entourant le projet d’agrandissement des installations du Port de Montréal à Contrecœur… alors qu’il s’agit d’une démarche requise par le gouvernement fédéral! Quel chef “nationaliste” il fait, ce François Legault, qui s’en prend au gouvernement du Québec pour des doléances qu’il devrait plutôt adresser à Ottawa! Il ne se donne même pas la peine de vérifier les faits qu’il avance avant de décocher ses tirs… Il affirme péremptoirement, par ailleurs, qu’aucun n’emploi n’a encore été créé, ne réalisant même pas que le secteur Contrecœur-Varennes est littéralement en plein bouillonnement, sur le plan économique. La prochaine fois qu’il reviendra à Contrecœur – car je l’invite à revenir, puisqu’il semble n’avoir encore rien compris – il devrait avoir l’humilité de tenter d’apprendre et de comprendre avant de se faire donneur de leçons», de conclure Stéphane Bergeron.


 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top