L'intégrité du député et ex-ministre Stéphane Bergeron réaffirmée

À la suite du dépôt du rapport de la Commission d’enquête sur la protection de la confidentialité des sources journalistiques, le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, a tenu à faire la déclaration suivante :

« La Commission a clairement validé la version des faits constamment réitérée par notre collègue député de Verchères, Stéphane Bergeron, au sujet d’une enquête policière enclenchée par la Sûreté du Québec en septembre 2013. Alors ministre de la Sécurité publique, M. Bergeron a agi avec la transparence et l’intégrité que tous lui reconnaissent et n’a exercé aucune pression politique sur les corps policiers, contrairement à ce que certains ont prétendu, sans pouvoir en fournir la preuve.

Le rapport est très précis sur ce point : "Il n’y a pas de preuve concluante ici permettant de dire qu’un élu est intervenu pour demander d’instituer, de suspendre ou d’abandonner une enquête criminelle, ou pour donner quelque directive que ce soit relativement à une telle enquête."

Au Parti Québécois, nous avons toujours soutenu que l’intégrité de notre collègue était sans faille et sommes heureux de voir cette conviction validée par la commission Chamberland. Sur le fond des propositions, nous étudierons avec attention le rapport. Toutefois, d’emblée, nous indiquons notre pleine ouverture à collaborer afin d’améliorer la protection des sources journalistiques, pour le bien et la santé de notre société démocratique. »


 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top