Appui de l'Association du Parti Québécois de Verchères au projet de nouveau terminal de transit de conteneurs de Contrecœur

L’Association du Parti Québécois de Verchères a déposé un mémoire dans le cadre des consultations de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale dans lequel, prenant acte des études réalisées sur différents enjeux environnementaux et des mesures envisagées pour limiter les impacts, elle se prononce en faveur du projet du nouveau terminal de transit de conteneurs de l’Administration portuaire de Montréal (APM) à Contrecœur. Cette prise de position s’inscrit dans la continuité, puisque le Parti Québécois soutient le développement des projets d’avenir planifiés à Contrecœur (agrandissement du terminal du port de Montréal et pôle logistique de transport) depuis une dizaine d’années.

«Nous sommes particulièrement sensibles à certains des enjeux environnementaux, dont la présence, dans les environs, du chevalier cuivré et de la rainette faux-grillon, de l’érosion des berges et de l’impact de l’accroissement du transport routier et ferroviaire pour les populations de Contrecœur et Verchères. Un grand nombre de mesures de mitigation et de compensation ont été prévues par l’APM, ce qui permettra, entre autres, la pérennité des petites colonies de rainettes faux-grillons. Comme on n’a pas enregistré depuis un certain temps la présence du chevalier cuivré dans cette partie du fleuve et que, de toute façon, l’APM a prévu l’aménagement de nouveaux herbiers, nous nous inquiétons davantage de la présence éventuelle de la carpe asiatique et de ses impacts appréhendés sur l’ensemble des ressources halieutiques», a précisé la présidente de l’Association du Parti Québécois de Verchères, Diane Duplin.

«En ce qui concerne les inquiétudes relatives au transport ferroviaire et à la congestion routière dans la Ville de Contrecœur et au niveau de l’autoroute 30, cette problématique relève davantage d’autres facteurs, dont l’actuelle congestion routière sur cette même autoroute. Celle-ci concerne au premier chef le gouvernement québécois et non l’administration portuaire. Notre formation politique a d’ailleurs pris l’engagement de procéder à l’élargissement de l’autoroute 30 au niveau du tronçon situé entre les autoroutes 10 et 20. En outre, le pôle logistique doit assurer la fluidité de la circulation aux abords du terminal. Finalement, l’aménagement de ce nouveau terminal pourrait même contribuer, selon nous, à la réduction du phénomène d’érosion des berges entre Contrecœur et la Pointe-de-l’Île, puisqu’un certain nombre de navires n’auraient plus à se rendre jusqu’à Montréal», a poursuivi la présidente de l’Association du Parti Québécois de Verchères.

«Nous avons également appris que les concurrents du port de Montréal sur la côte Est américaine et à Halifax profiteront d’investissements de plusieurs milliards de dollars au cours des prochaines années pour accroître leurs capacités d’accueil et moderniser leurs installations. Si on ne donne pas à l’Administration portuaire de Montréal l’opportunité de suivre le rythme grâce au nouveau terminal, le port de Montréal s’en trouvera inévitablement marginalisé au niveau des grands flux commerciaux. Or, cet agrandissement constituerait également un atout pour nos entreprises exportatrices, puisque plus il y aura de conteneurs qui parviendront au port de Montréal, qui est en fin de parcours pour les navires, plus il y en aura de disponibles pour l’exportation de nos propres produits. Par conséquent, il ne fait aucun doute, pour nous, que ce projet est absolument vital, non seulement pour l’économie de la région, mais aussi pour celle du Québec tout entier», de conclure madame Duplin.


 

Facebook

Coordonnées

Édifice NOVO-CENTRE
1625 boulevard Lionel-Boulet
Bureau 103
Varennes (Québec) J3X 1P7
Téléphone : 450 652-4419
Téléphone sans frais : 1 800 652-4419
Télécopieur : 450 652-3713
Courriel: Stephane.Bergeron.VERC@assnat.qc.ca

Back to top